Le dictionnaire de l'Histoire

Mamelouks

Les Mamelouks (d'après un mot arabe qui désigne un esclave blanc) sont des esclaves chrétiens achetés sur les marchés de Circassie (Caucase) et du Turkestan. Convertis de force à l'islam, formés à l'art de la guerre et affectés dès le Moyen Âge à la protection de l'Égypte, ils constituent une caste militaire très ancienne.

En 1250, ces mercenaires défont les croisés à La Mansourah et capturent leur chef, Louis IX, futur Saint Louis ! Le vainqueur, Baybars l'Arbalétrier (on écrit aussi Baïbars), renverse l'héritier de la dynastie ayyoubide fondée par Saladin et installe sa propre dynastie. Le 17 janvier 1261, à Homs, en Syrie, il repousse les armées mongoles qui se retirent sans insister. La même année, Baybars accueille au Caire un prince de la famille des abbassides de Bagdad auquel il confère le titre de calife. Ainsi le califat, chassé de Bagdad par le Mongol Hulagu, pourra-t-il survivre au Caire.

Les sultans mamelouks règneront sur l'Égypte jusqu'à la conquête par le sultan turc Sélim Ier en 1517. Sous l'autorité nominale du sultan d'Istamboul et de son représentant sur place, le pacha, ils n'en continueront pas moins de dominer la société égyptienne jusqu'à l'arrivée de Bonaparte en 1798, détenant dans les provinces les commandements civils (beys) et militaires (émirs).

Voir : Bataille des Pyramides

Aucune réaction disponible

Respectez l'orthographe et la bienséance. Les commentaires sont affichés après validation mais n'engagent que leurs auteurs.

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net