Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
 
>> Louis XIII (1601 - 1643)

Vous avez accès à
deux dossiers complets
autour de ce sujet :

Toute l'Histoire en un clic
Articles récents
Les 10 articles les plus lus
Publicité

Louis XIII (1601 - 1643)

Le précurseur de l’absolutisme


Roi dont la mémoire est souvent éclipsée par celle de son brillant ministre Richelieu, Louis XIII régna à une époque charnière. Il contribua à enterrer les restes de féodalité en France et posa les jalons de l'absolutisme de son fils et successeur Louis XIV.

Un assassinat l'assoit sur le trône...

Le 14 mai 1610, lorsqu'Henri IV est assassiné par Ravaillac, son fils Louis n'a que 9 ans. Né à l'orée du «Grand Siècle», l'enfant devient brutalement le nouveau roi de France.

Sa mère, Marie de Médicis, inquiète des prétentions que pourraient faire valoir les princes de sang du royaume, s'empresse de se faire confier la régence par le jeune roi. Jusqu'en 1617, elle exerce le pouvoir, sous l'emprise de son favori, Concino Concini, très impopulaire auprès de la noblesse comme du peuple. En 1615, Marie de Médicis organise le mariage de Louis XIII avec la princesses espagnole Anne d'Autriche.

... Un autre lui donne le pouvoir

De plus en plus impatient de prendre les rênes du pouvoir, Louis XIII devenu adolescent accepte tacitement de faire assassiner Concini. Il le remplace par Luynes, son grand Fauconnier, et exile sa mère au château de Blois. C'est le début d'une brouille longue et politiquement lourde de conséquences entre mère et fils. Les premières années du règne personnel de Louis XIII sont secouées par des révoltes des grands, soutenus par la reine mère, qui n'hésitent pas à lever des troupes et des impôts pour défier l'autorité royale.

Les régions majoritairement protestantes se soulèvent également, sous l'impulsion des ducs de Rohan et de Soubise, poussant le roi à intervenir militairement, non pour les convertir au catholicisme (il ne remit jamais en cause l'Édit de Nantes) mais pour assurer l'unité du royaume. Chef de guerre à l'aise parmi ses troupes, il obtient en 1628 la reddition de La Rochelle, après un siège long et cruel.

Un duo improbable

Artisan d'un rapprochement entre la reine mère et Louis XIII, le cardinal de Richelieu entre au Conseil du Roi en 1624. Initialement «créature» de Marie de Médicis, il gagne progressivement la confiance du roi, jusqu'à la «journée des dupes» de 1630, où la reine mère presse Louis XIII de le renvoyer mais où le roi décide de lui renouveler sa confiance.

Jusqu'à sa mort, en 1642, le Premier Ministre travaille de concert avec le roi de manière à affermir l'autorité royale. Il développe la marine et le commerce et crée un corps d'intendants pour faire appliquer les décisions du roi dans les provinces. La rationalisation du système administratif s'accompagne d'une augmentation de la pression fiscale sur le tiers état, nécessaire pour financer les guerres incessantes. Le règne de Louis XIII est marqué par des révoltes paysannes anti-fiscales, notamment celles des Croquants et des Nu-Pieds.

Sur la scène extérieure, la Guerre de Trente Ans déstabilise le Saint Empire. Contre l'avis du parti dévot, partisan du soutien aux pays catholiques, Louis XIII et Richelieu préfèrent soutenir les provinces Unies et la Suède protestantes et, par les guerres d'Italie, reprendre le contrôle de la vallée de la Vateline, passage stratégique pour l'Espagne, afin d'affaiblir les Habsbourg.

Atteint d'une maladie intestinale chronique (sans doute la maladie de Crohn), Louis XIII s'éteint le 14 mai 1643, à l'âge de 42 ans. Il laisse derrière lui son fils aîné Louis, né en 1638 d'un mariage longtemps stérile. Comme 30 ans plus tôt, une mort prématurée ouvre une phase de régence maternelle chaotique.

«Que l'on ait pu être roi et malheureux, Louis XIII en est assurément le meilleur exemple», écrit Jean-Christian Petitfils dans la biographie qu'il lui consacre. L'historien souligne cependant que ce roi bègue à la santé fragile, mal aimé de sa mère et de sa femme, fut un grand roi qui su prendre des décisions difficiles au nom de l'intérêt supérieur du royaume.

Version intégrale pour les amis d

Publié ou mis à jour le : 0000-00-00 00:00:00

Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Comment s'appelle le territoire que Staline destina à accueillir les Juifs soviétiques ?

Réponse
Publicité