Le monde à l'époque hellénistique

Les guerres puniques

En 270 av. J.-C., Rome a achevé la conquête du sud de l’Italie aux dépens des Grecs. Les Grecs de Sicile se retrouvent affaiblis, ce qui renforce l’influence de Carthage sur l’île.

Pour contrer leurs ambitions, les Romains débarquent à Messine en 264, ouvrant la première guerre punique. Elle dure 23 ans et pousse Rome à se construire une flotte de guerre pour rivaliser avec celle de Carthage...

Vincent Boqueho
Les guerres puniques (droits réservés : Vincent Boqueho, pour Herodote.net)
 

Naissance d'une puissance maritime

La paix est finalement signée en 241 : Carthage doit abandonner la Sicile tout en payant un lourd tribut. Affaiblie par des révoltes, elle devra céder la Sardaigne et la Corse à Rome 3 ans plus tard.

Comme les raids gaulois en Étrurie se poursuivent, Rome part à la conquête de la plaine du Pô : en 222, la Gaule Cisalpine est largement conquise.

Pendant ce temps, Carthage n’est pas restée inactive : poussée par le désir de revanche, elle s’est lancée dans la colonisation de l’intérieur de l’Espagne, riche en minerais et en blé, reconstituant ainsi sa puissance économique et militaire. Carthagène, fondée en 227, en devient la principale voie d’accès.

En 221, le Carthaginois Hannibal Barca devient le commandant des armées d’Hispanie. Deux ans plus tard, il rase la ville de Sagonte, alliée de Rome, ce qui déclenche la 2e guerre punique.

Forte de sa maîtrise des mers, Rome s’empare de Malte et envisage d’attaquer directement Carthage, mais Hannibal s’avance vers l’Italie par voie de terre à la tête d’une grande armée, dont une cinquantaine d’éléphants. Pour éviter l’armée romaine débarquée à Marseille, il passe par l’intérieur et franchit les Alpes.

Arrivé en Italie, il décime les armées romaines lors de quatre batailles décisives et s’avance jusque dans les Pouilles en 216, mais il ne peut pas attaquer Rome, trop bien défendue. Il s’installe à Capoue pour attendre des renforts, mais les Romains débarquent en Espagne pour couper les routes et la situation s’enlise : c’est l’origine de la légende où Hannibal se laisse séduire par les délices de Capoue...

Carthage s’allie alors à Syracuse, restée indépendante ; mais les Romains s’emparent de la ville en 212, tuant le célèbre savant grec Archimède.

Les Carthaginois ne parviennent à envoyer leur armée de secours que 5 ans plus tard, mais les Romains l’anéantissent à la bataille du Métaure. Rome peut alors conquérir l’Espagne sous le commandement de Scipion l’Africain, qui porte ensuite ses efforts sur l’Afrique. La guerre emporte les royaumes berbères dans la tourmente : Massinissa s’allie à Rome tandis que Syphax reste fidèle à Carthage. La guerre s’achève en 202 par une victoire romaine à la bataille de Zama. Carthage perd l’Espagne et les Baléares, et doit céder toute sa flotte ainsi qu’une forte indemnité. La Numidie revient entièrement à Massinissa.

Entre temps, Rome a instauré son contrôle sur le sud de l’Illyrie, afin de contrecarrer les attaques des pirates sur l’Adriatique. Puis elle se tourne contre la Macédoine qui s’était alliée à Carthage pendant la guerre. Les Romains s’allient à la Grèce et au royaume de Pergame tandis que les Macédoniens s’allient à l’empire séleucide. Après 3 guerres successives, Rome remporte la bataille de Pydna qui lui donne le contrôle de la Macédoine en 168 av. J.-C.

Parallèlement, Rome engage la conquête de l’intérieur de l’Espagne, où elle rencontre une forte résistance illustrée par celle de la ville de Numance, qui durera plusieurs décennies. Quant à Carthage, elle n’est plus que l’ombre d’elle-même : Rome décide d’éliminer définitivement cette menace en lançant la 3e guerre punique en 149.

Carthage est détruite trois ans plus tard. La Ligue achéenne en Grèce tombe la même année sous la domination de Rome. Quant au roi Attale III de Pergame, fidèle allié de Rome, il meurt sans héritier : par testament, son royaume revient intégralement à Rome en 133 av. J.-C. Cette colossale période d’expansion s’achève par la conquête de la Gaule Transalpine, qui devient une province romaine en 121 av. J.-C.. La République romaine est alors à l’apogée de son éclat.


Publié ou mis à jour le : 2019-11-07 12:42:24

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net