Pax romana, pax sinica

Les Andes avant les Incas

Faute d’écriture, les civilisations qui ont prospéré à la charnière des Andes et de la côte Pacifique restent très méconnues...

Vincent Boqueho
Les Andes avant les Incas (droits réservés : Vincent Boqueho, pour Herodote.net)
 

Le mystère s'éclaircit

Sur la côte, la civilisation de Caral , étonnamment précoce, émerge dès 3000 av. J.-C. Le site de Caral abrite plusieurs pyramides, ainsi qu’un temple et un amphithéâtre, ce qui atteste d’une société déjà complexe. Située en plein désert, elle repose sur l’agriculture irriguée par l’eau des rivières.

Cette civilisation s’éteint vers 1800 av. J.-C., à cause d’un séisme ou d’un changement climatique. Après une longue période obscure, la région sort définitivement de l’ombre avec la civilisation de Chavin vers 900 av JC. Centrée sur le site de Chavin de Huantar où sont construits deux principaux temples, elle développe la métallurgie de l’or et du bronze et étend sa culture sur les plateaux comme sur la plaine côtière. Elle va constituer un substrat culturel pour les civilisations à venir, à commencer par celle de Paracas qui se développe vers -600.

Elle est caractérisée par de riches textiles, et la tradition de déformer les crânes. Vers -200, la civilisation de Chavin périclite. Peu à peu, la civilisation de Paracas donne naissance à celle de Nazca qui connaît son apogée vers 200 après J.-C.. Elle est surtout connue pour les nombreux géoglyphes tracés sur le sol, dont beaucoup représentent des animaux stylisés visibles seulement depuis le ciel. Ils avaient probablement une fonction de communication avec les dieux.

Plus au sud sur les bords du lac Titicaca, la civilisation de Tihuanacu amorce son expansion à la même époque, englobant les plateaux comme la côte. La capitale joue un rôle religieux de premier plan et abrite une pyramide, une arche astronomique, et des statues anthropomorphes. La maîtrise dans la taille de la pierre, qui sera caractéristique de la civilisation inca, est déjà présente. On ne sait pas si cette civilisation était unifiée politiquement.

Enfin au nord, la civilisation Moche héritière de Chavin prend son essor à la même époque et s’étend militairement sur une vaste zone côtière. Elle est caractérisée par une société hiérarchisée et théocratique, qui pratique les sacrifices humains. Les tombes très riches attestent de la puissance des dirigeants.

La civilisation de Nazca amorce un lent déclin vers 350, peut-être en raison d’un assèchement du climat. Puis vers 600, une nouvelle civilisation apparaît sur les plateaux, celle de Huari. Fortement influencée par celle de Tihuanacu elle amorce une vaste expansion vers 700 et englobe le territoire de la civilisation Moche qui périclite en parallèle. Elle forme ainsi un vaste empire qui touche à celui de Tihuacanu au sud. Elle développe la culture en terrasses et un réseau de routes qui seront améliorés plus tard par les Incas.

Cette remarquable période d’unité territoriale s’achève vers 950 : à cette date, les deux empires s’effondrent, peut-être affaiblis par les conflits qui les opposent. Ils laissent place à une période de fragmentation politique, mais l’héritage culturel perdure : ainsi les villes de Batan Grande et de Tucume sur la côte nord connaissent un bel essor. L’héritage huari permettra la renaissance de deux nouveaux empires 300 ans plus tard : chimu au nord, et inca au sud.


Publié ou mis à jour le : 2019-11-07 12:38:21

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net