Red Cloud (1821 - 1909)

Le Sioux résigné

Leader de la guerre - qui porte son nom - contre les États-Unis qui piétinent ses terres dans les années 1860, le chef sioux Red Cloud choisit finalement le chemin de la paix et enterre la hache de guerre.

Charlotte Chaulin
La guerre de Red Cloud

Makh-Piya-Luta, en anglais « Red Cloud », en français « Nuage rouge », est né en 1822 près de la Platte, dans le Nebraska. Il appartient à la tribu des Oglalas, une branche des Sioux Lakota. N’étant pas fils de chef, il le devient en faisant preuve de bravoure et de témérité dans les combats qu’il dispute très jeune.

Portrait de Red Cloud. En agrandissement : rencontre entre deux chefs de la tribu Oglala, Red Cloud et American Horse, dans la réserve de Pine Ridge en 1891.Un désir de revanche naît très tôt chez lui à l’encontre des blancs qui massacrent les bisons, parquent les tribus indiennes et usent de leurs armes à feu pour attaquer son peuple. En 1862, il prend le parti du chef Little Crow et mène ses hommes sur le sentier de la guerre.

Scandalisés par le massacre des Cheyennes en 1864 à Sand Creek puis par la construction d’une route bordée de forts, la piste Bozeman, traversant leurs terres du Wyoming, les Sioux se soulèvent et entrent en guerre contre les États-Unis. C’est la « guerre de Red Cloud »

Le 17 juillet 1866, deux jours seulement après que le général Carrington ait lancé la construction du Fort Kearny, les Oglalas l’investissent. Avec Crazy Horse, Red Cloud lance de nombreux raids, embuscades et guet-apens soigneusement organisés. Il remporte la célèbre bataille de Fetterman en décembre 1866 et poursuit le harcèlement des équipes de construction l’année suivante. 

Ses efforts payent. En 1868, les États-Unis cèdent et signent le seul et unique traité à leur désavantage. Trois forts d’importance stratégique sont incendiés en vertu du second traité de Fort Laramie.

L’année suivante, Red Cloud se rend à Washington pour obtenir confirmation de la décision américaine. À son retour, il préconise la paix à son peuple. 

Le chemin de la paix

Mais dès 1874, le traité est violé et des prospecteurs envahissent les Black Hills où de l’or a été découvert. Conscient de l’inégalité des forces, Red Cloud se résigne. Un jour, peut-être, tout cela cessera-t-il. En attendant, il ne sert à rien d’affronter les Blancs plus longtemps. Il se retire des guérillas et ne participe pas aux grandes batailles de 1876 et 1890-91. 

Après la victoire de l'armée et la mort de Crazy Horse en 1877, il est contraint avec son peuple de gagner la réserve de Pine Ridge, dans l'actuel Dakota du Sud, où il meurt le 10 décembre 1909 à l’âge de 88 ans.


Épisode suivant Voir la suite
Crazy Horse
Publié ou mis à jour le : 2021-07-02 14:30:32

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net