Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
 
>> Corée
La Corée
• 16 août 1653 : les naufragés du Speerwer en Corée
• 21 septembre 1839 : trois prêtres français décapités en Corée
• 22 août 1910 : la Corée devient colonie japonaise
• 25 juin 1950 : début de la guerre de Corée
• 27 juillet 1953 : armistice de Pammunjon
Toute l'Histoire en un clic
Publicité

Corée

Le « Pays du Matin calme »


Malgré son surnom bucolique, la Corée a connu une histoire tumultueuse, marquée par la proximité géographique de trois « éléphants » : la Chine, le Japon et la Russie. L'agressivité impérialiste de ses voisins a justifié pendant des siècles son attitude, proche de la xénophobie, à l'égard du monde extérieur.

Un « lapin » pris entre deux mers

Un lapin regardant vers l'ouest. C'est ainsi que les Coréens ont l'habitude de décrire la forme de leur pays, bordé par la mer Jaune à l'ouest et la mer du Japon à l'est. D'une superficie totale de 221 000 km2 (contre environ 550 000 km2 pour la France métropolitaine), la Corée partage au Nord 1311 km de frontière avec la Chine.

D'une largeur maximale de 360 km, la péninsule coréenne se situe à la latitude de Narbonne au nord et de Tripoli au sud. Son territoire est composé à 70% de montagnes et ne comporte pas de grandes plaines.

Aujourd'hui, la Corée du Nord abrite près de 23 millions d'habitants, tandis que la Corée du Sud, à la densité de population deux fois supérieure, en compte environ 50 millions. À la fin des années 1990, l'indice de développement humain plaçait la Corée du Nord au 83e rang mondial et la Corée du Sud loin devant, au 29e.

Les 3 royaumes et Silla unifié

Au cours des sept premiers siècles de notre ère, trois royaumes se partagent le pouvoir en Corée : Koguryo, Paekche et Silla. Au IVe siècle, ils adoptent la religion bouddhiste, qui sert leurs ambitions centralisatrices et leur permet de quadriller le territoire à l'aide du clergé.

C'est finalement le royaume de Silla, d'abord cantonné au sud-est de la péninsule, qui prend le dessus sur les deux autres, grâce à une alliance avec la Chine, et parvient à unifier politiquement la Corée. Du VIIe au Xe siècle, la période de « Silla unifié » correspond à un âge d'or des sciences et des arts, influencé par les raffinements de la Chine des Tang. Le confucianisme, religion propre à favoriser l'absolutisme et l'émergence d'une classe de fonctionnaires lettrés, devient religion officielle.

La dynastie de Koryo et le déferlement mongol

Après ce bref âge d'or, la Corée subit pas moins de sept siècles d'invasions incessantes.

Accédant au trône à une époque agitée, les rois Koryo doivent d'abord affronter les Khitans, tribus mongoles qui déferlent du nord et ravagent les marches septentrionales du pays. La Corée tente de se prémunir contre de nouvelles attaques en fortifiant sa capitale, sans savoir que ses malheurs ne font que commencer.

Au début du XIIIe siècle, les Mongols de Gengis Khan lui réclament un lourd tribut en échange de leur protection contre les Khitans, qui continuent à la harceler. Mais, de protecteurs, les terribles guerriers mongols deviennent bientôt assaillants, sous le règne d'Ogodai, fils de Gengis Khan. À partir de 1227 et pendant 28 ans, ils mettent le pays à feu et à sang.

La dynastie de Yi et le « Royaume ermite »

À la fin du XIVe siècle, en 1392, un jeune chef de guerre rebelle réussit à rendre son indépendance à la Corée écrasée sous le joug mongol et fonde la dynastie des Yi. Alors que sous les Koryo, le bouddhisme avait connu un retour en grâce, les Yi utilisent le néo-confucianisme pour asseoir leur pouvoir.

Les souverains Yi vont se maintenir jusqu'à l'annexion du pays par le Japon, en 1910. L'un de leurs plus illustres représentants, Sejong le Grand (1418-1450) donne à la Corée un alphabet national et établit la frontière du pays sur le fleuve Yalu. Celui-ci marque aujourd'hui encore la frontière avec la Chine. La Corée devient un État vassal des « barbares » mandchous.

Le christianisme pénètre en Corée de façon atypique, par des conversions de lettrés coréens en contact avec les missionnaires jésuites de Pékin.

La Corée japonaise

À la fin du XIXe siècle, la Corée devient le terrain d'affrontement de la Chine et du Japon. En 1895, à l'issue de la défaite chinoise dans la guerre sino-japonaise, le traité de Shimonoseki contraint l'Empire du Milieu à reconnaître l'indépendance de la Corée. Indépendance toutefois très relative, car dès 1896, le pays tombe dans l'escarcelle d'un condominium russo-japonais.

Mais, défait par les Japonais en 1905, le tsar reconnaît, par le traité de Portsmouth, le protectorat du Japon sur la Corée et une partie de la Mandchourie. Annexée en 1910, la Corée restera une colonie japonaise jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Une péninsule, deux Corées

À la conférence du Caire, en 1943, les Alliés formulent l'objectif de restaurer l'indépendance de la Corée après avoir vaincu le Japon.

En 1945, le pays est divisé en deux zones d'occupation, américaine au sud du 38e parallèle, soviétique au nord, qui débouchent sur deux États rivaux :
- la République démocratique populaire de Corée au nord,
- la République de Corée au sud.

La République de Corée, protégée par les Américains, se donne pour président le vieux chef de la lutte contre les Japonais, Syngman Rhee (73 ans) ; la soeur ennemie passe sous la coupe de Kim Il-Sung (35 ans), secrétaire général du parti communiste (Parti du travail).

En 1950, la Corée du Nord tente d'envahir le Sud afin d'imposer une réunification par les armes. Les Chinois affluent pour aider les communistes nord-coréens, tandis que les Américains et forces de l'ONU volent à la rescousse de la Corée du Sud.

En juillet 1953, la très meurtrière guerre de Corée se termine sans vainqueur ni vaincu, par un armistice qui établit de facto une frontière qu'aucun traité de paix ne viendra officialiser. Depuis, Corée du Nord et Corée du Sud suivent des voies diamétralement opposées : le repli sur soi d'une part et l'insertion maximale dans une économie de plus en plus mondialisée de l'autre.


Épisode suivant Voir la suite
• 16 août 1653 : les naufragés du Speerwer en Corée
Version intégrale pour les amis d

Publié ou mis à jour le : 2016-12-09 10:28:06

Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Combien de guerres de Cent Ans ont mis aux prises Français et Anglais ?

Réponse
Publicité