La revanche de l'Amérique et l'Asie

La Chine pré-impériale

Vers 1200 av. J.-C., l’Histoire de la Chine commence à sortir de l’ombre grâce aux premiers témoignages écrits. A cette époque, la dynastie Shang autrefois rayonnante a beaucoup perdu de sa superbe : elle s’est repliée autour d’Anyang et ne domine plus qu’un nombre réduit d’états vassaux.

Dans la vallée de la Wei...

A l’ouest autour de la rivière Wei, un état vassal commence à s’agrandir sous l’impulsion d’une dynastie locale, celle des Zhou. Sa puissance militaire est sans doute liée à la proximité des barbares des steppes, qui obligent les Zhou à s’armer massivement. Les Zhou font de plus en plus de l’ombre aux Shang, qui cherchent vainement à brider son expansion. Les Zhou finissent par entrer en guerre contre leurs suzerains : ils parviennent à renverser les Shang en 1046 av. J.-C., devenant les nouveaux maîtres de la région.

Le roi Wu devient ainsi le premier roi Zhou à succéder aux Shang, et règne depuis Hao sur la rivière Wei. Notons que la dynastie Zhou aura une longévité exceptionnelle puisqu’elle durera 800 ans.

Les 3 premiers rois Zhou accroissent considérablement le rayonnement du royaume. Ainsi, le roi Cheng qui succède à Wu réprime une dernière révolte des Shang, puis instaure son autorité sur tous les territoires qui étaient autrefois sous la suzeraineté des Shang avant leur affaiblissement. Il en fait des états vassaux qui contrôlent eux-mêmes leurs propres vassaux : un système féodal à grande échelle se met en place. La ville de Chengzhou devient une capitale secondaire destinée à surveiller ces territoires conquis.

Après lui, le roi Kang affermit le royaume. A cette époque, l’écriture sort du domaine de la divination et il apparaît une véritable classe de lettrés. Si la Chine du nord continue d’être habitée par un grand nombre de peuples, le peuple Han d’où sont issues les dynasties Shang et Zhou continue de gagner du terrain. En particulier au sud le long du Yangzi, les Han ont profité du retrait des Shang pour fonder un puissant état indépendant, le Chu.

Le roi Zhao, qui succède à Kang vers 990 av. J.-C., tente de conquérir ce royaume, mais connaît une défaite sévère : c’est la fin de la période d’expansion des Zhou. Son successeur Mu connaît un long règne de près de 50 ans, et meurt peut-être centenaire. Le royaume est alors florissant, mais vers la fin de son règne 3 principales menaces commencent à se dessiner : à l’est ses vassaux commencent à devenir turbulents, à l’ouest les barbares des steppes exercent une menace croissante, au sud le Chu cherche à s’étendre. Peu à peu, le royaume s’affaiblit face à ces 3 menaces. Vers -850, la proximité du danger provoque une révolte dans la capitale qui pousse le roi Li à l’exil.

Les attaques sont finalement repoussées tandis qu’une régence assure la transition. Le roi Xuan, qui règne plus de 40 ans autour de -800, marque un dernier regain de vitalité des Zhou. Il mène des expéditions contre les barbares au nord-ouest et contre des royaumes indépendants au sud-est. Cependant, il peine à contrôler ses vassaux. Cette agitation orientale continue d’affaiblir le royaume. Quand les barbares lancent une nouvelle attaque, son successeur ne peut faire face : la capitale tombe en -771 et le roi Yu est tué. Son héritier parvient toutefois à s’enfuir à Chengzhou, qui devient la nouvelle capitale du royaume. C’est la fin de la période dite des « Zhou occidentaux ».

Les Zhou orientaux ne connaîtront pas le même rayonnement : leur suzeraineté sur les états vassaux devient purement symbolique. S’ouvre la période dite des « printemps et automnes », du nom d’une chronique rédigée plus tard. Elle est caractérisée par des guerres incessantes entre états rivaux. La Chine s’enfonce ainsi dans l’une des périodes les plus sombres de son histoire.

L'auteur : Vincent Boqueho

Vincent Boqueho est astrophysicien et professeur de physique en classes préparatoires à Nice. Féru d'Histoire longue, il a publié un essai percutant sur l’influence du climat : Les civilisations à l’épreuve du climat (éditions Dunod, avril 2012, 186 pages, 18 euros).

Publié ou mis à jour le : 2018-11-27 10:50:14

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net