Les mondes anciens

La Chine des Han

Introduction

La dynastie des Han a régné pendant quatre siècles : 206 avant J.-C. à 220 après J.-C.. Elle est l’héritière d’un premier empereur du nom de Qin Shi Huangdi, particulièrement connu depuis 1974, après la découverte de son tombeau près de Xi’an, contenant 7000 soldats de taille réelle, chargés de protéger sa tombe.

Quand la Chine des Han apparaît-elle et en quoi constitue-t-elle une civilisation brillante et raffinée ?

I) Fondation et consolidation de l’empire des Han

A) Qin, premier empereur de Chine

Il unifie le pays et devient le 1er empereur de Chine à laquelle certains pensent qu’il a donné son nom. Il réorganise complètement l’administration, fait disparaître le féodalisme et impose un calendrier, des poids et des mesures uniques dans tout l’Empire. Il lance une politique de grands travaux, avec routes, voie directe à travers montagnes et déserts du Nord, achevés en 210. Il lance la construction de la grande muraille de Chine.

B) Un empereur remarquable : Wu (140-87 avant J.-C.)

À la mort de Qin, éclate d’importantes révoltes. Liu Bang prend la tête d’un groupe de révoltés, c’est lui qui va fonder la dynastie des Han.

Un des monarques les plus remarquables fut l’empereur Han Wu (140-87 av. J.-C.) qui mena une importante politique de conquêtes. Pour se prémunir des attaques répétées des peuples nomades venus des steppes du Nord il fait prolonger la muraille de Qin en direction du désert de Gobi. Il reste peu de traces de cette muraille, celles qui est présentée dans les ouvrages est la muraille reconstruite sous la dynastie des Ming, bien plus tard aux XIV et XVe siècles.

Wu renforce la centralisation en faisant de la frappe de monnaie un monopole de l’État, il réglemente le commerce en contrôlant les prix et les échanges.

C) Spiritualités dans l’empire du Milieu

Les Han ont conscience d’avoir une civilisation brillante, « Zhongguo » est le terme qu’ils emploient pour désigner leur territoire avec sa civilisation ; c’est l’« empire du milieu du monde », une façon de rappeler que les Han se considèrent au centre.

À l’époque de Wu, le confucianisme s’impose comme le socle de l’éducation des lettrés et fait office de religion d’État. Les textes de Confucius (551-479 av. J.-C.) deviennent des classiques qui doivent être étudiés pour prétendre passer les examens qui permettent d’obtenir des postes de fonctionnaires de l’empire. Parmi les plus importants fonctionnaires, les mandarins parcourent le territoire pour veiller au bon fonctionnement de l’administration.

Les Chinois appartiennent à une société hiérarchisée : à sa tête les fonctionnaires, puis les paysans, les artisans, les marchands.

Le taoïsme est l’autre religion principale, elle-même philosophie et morale qui s’inspire des enseignements de Lao-Tseu (ou Laozi). Ce personnage est mal connu sinon par des légendes, il est parfois présenté comme le maître de Confucius mais rien n’atteste jusqu’ici de son existence réelle au VIe siècle avant Jésus-Christ. Dans Le livre de la Voie, il révèle un principe essentiel du taoïsme : le dao ou la voie, dont le yin et le yang sont deux aspects complémentaires.

Le bouddhisme est un autre courant religieux venu d’Inde qui pénètre en Chine progressivement au Ier siècle de notre ère, notamment dans les grandes villes.

II) Une civilisation raffinée et brillante

A) Des inventions nombreuses

L'époque des Han postérieurs, est une des plus importantes périodes de l'histoire des sciences en Chine, avec des réalisations importantes.

C’est l’époque où est compilé le plus grand classique de médecine chinoise, le Huangdi neijing (« le canon interne de l'empereur jaune ») qui est la base de la pensée médicale chinoise. Zhang Heng (78-139) grâce à un globe céleste couplé avec une clepsydre, peut représenter l'image du ciel étoilé pour une heure donnée ; il conçoit également un modèle de sismographe. Dès le Ier siècle avant notre ère, les Chinois utilisent un instrument en forme de cuiller capable d’indiquer le Sud, cet objet se nomme « sinan ».

Bien qu’elle soit attribuée à un fonctionnaire de l’empire, Cai-Lun en 105 après Jésus-Christ, il semble que l’apparition du papier date du IIème siècle avant J.-C.. Il est fabriqué à partir de fibres végétales, chanvre, bambou, lin… qui sont ramollies durant 8 jours dans un bain à ébullition. La pâte obtenue est pilonnée puis étendue dans une cuve où elle est réhydratée. Elle est ensuite étalée sur des tamis de taille différente, elle sèche puis est lissée avec une pierre pour obtenir des feuilles.

B) La route de la soie

La route à travers la l’Asie centrale devient plus sûre à l’époque des Han et le commerce se développe jusqu’à la Méditerranée. Le principal produit commercialisé sur cette route est la soie, le dromadaire et le chameau de Bactriane sont les plus utilisés sur cette route pour acheminer depuis Luoyang la capitale des Han jusqu’à Rome les précieuses étoffes.

C) La calligraphie et l’art

La calligraphie est élevée au rang d’art dès le Ier siècle avant Jésus-Christ. Son développement est favorisé sous les Han avec l’invention du papier. La production artistique est par ailleurs foisonnante avec l’invention de la porcelaine qui témoigne de la maîtrise ancienne des Chinois pour les productions en céramique. Les figurines en terre cuite sont retrouvées souvent dans les tombeaux des personnalités qu’elles accompagnent. Ces mingqi devaient défendre ou servir le mort dans l’au-delà.

Conclusion

En 184, une crise agraire conduit à la grande révolte paysanne des Turbans jaunes qui souhaitent instaurer une société égalitaire, la Grande paix (Taiping). Le pouvoir est désormais dans les mains des généraux qui avaient été chargés d'étouffer la révolte, ce qui aboutit au renversement de la dynastie des Han en 220.

Ugo Romélysan
Publié ou mis à jour le : 2020-05-02 14:49:36

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net