Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
 
>> Louis XI (1423 - 1483)
Louis XI
Louis XI
• 3 juillet 1423 : naissance du futur roi à Bourges
• 24 juillet 1440 : fin de la « Praguerie »
• 22 juillet 1461 : avènement de Louis XI
• 5 octobre 1465 : fin de la « Ligue du Bien public »
• 14 octobre 1468 : entrevue de Péronne
• 30 août 1483 : Charles VIII succède à Louis XI
Toute l'Histoire en un clic
Publicité

Louis XI (1423 - 1483)

L'« universelle aragne »


Peu d'hommes ont autant espéré que Louis XI la mort de leur père ! Charles VII le Bien Servi, remarquablement servi par la chance et son entourage, comme l'indique son surnom, n'a pas eu de pire ennemi que son propre fils.

Quand il meurt enfin, le 22 juillet 1461, son fils ne cache pas sa joie. Il s'empresse de se faire sacrer à Reims le 15 août 1461 et obtient de son ancien protecteur, le duc de Bourgogne, qu'il finance la somptueuse cérémonie.

Prince indigne

À son avènement, de façon fort peu royale, Louis XI se venge des serviteurs de son père qui l'ont combattu pour le bien de l'État.

Le roi, heureusement, revient vite à plus de bon sens et restaure les meilleurs conseillers dans leurs fonctions.

Dans son souci de mettre de l'ordre dans le royaume, Louis XI dit le Prudent multiplie les vexations à l'égard de la noblesse. Il intrigue aussi contre le duc de Bourgogne, son ancien protecteur, en vue de prendre les villes de la Somme et d'imposer son autorité à Liège.

Les féodaux mécontents forment ce qu'ils appellent improprement une « Ligue du Bien public » et prétendent dans un manifeste remédier au « desordonné et piteulx gouvernement ».

Le comte de Charolais Charles le Téméraire, devenu duc de Bourgogne à la mort de son père le 16 août 1467, manigance une nouvelle coalition contre Louis XI. Soucieux d'éviter la guerre, le roi rencontre son rival à Péronne. L'entrevue tourne mal du fait qu'au même moment, les Liégeois se soulèvent contre le duc à l'instigation de son hôte ! Louis XI s'en tire avec un humiliant traité.

Un administrateur plein de modération

Autant Louis XI se montre rusé en politique étrangère, autant il agit avec modération dans les affaires intérieures. En 1467, il concède aux magistrats le privilège d'inamovibilité. Cette réforme est une garantie majeure contre l'arbitraire royal. Elle ouvre aussi la voie à de futurs conflits entre la magistrature, forte de ce privilège, et la monarchie...

Pour la première fois dans l'Histoire du pays, le souverain se montre soucieux du développement économique...


Épisode suivant Voir la suite
• 3 juillet 1423 : naissance du futur roi à Bourges
Version intégrale pour les amis d

Publié ou mis à jour le : 2015-10-07 13:25:56

Les commentaires des Amis d'Herodote.net

Les commentaires sur cet article :

Michel (13-03-201619:10:05)

Cet article me semble, bien que je sois non historien, assez équilibré. Du point de vu de la royauté ce roi a été efficace il a agrandi le territoire royal, développé l'activité et le commerce et maintenu les nobles en laisse, que pourrait vouloir de plus le roi! La morale oui la psychologie n'on rien a voir dans cette histoire.

Michel (13-03-201619:09:48)

Cet article me semble, bien que je sois non historien, assez équilibré. Du point de vu de la royauté ce roi a été efficace il a agrandi le territoire royal, développé l'activité et le commerce et maintenu les nobles en laisse, que pourrait vouloir de plus le roi! La morale oui la psychologie n'on rien a voir dans cette histoire.

Michel (13-03-201619:09:41)

Cet article me semble, bien que je sois non historien, assez équilibré. Du point de vu de la royauté ce roi a été efficace il a agrandi le territoire royal, développé l'activité et le commerce et maintenu les nobles en laisse, que pourrait vouloir de plus le roi! La morale oui la psychologie n'on rien a voir dans cette histoire.

Michel (13-03-201619:09:40)

Cet article me semble, bien que je sois non historien, assez équilibré. Du point de vu de la royauté ce roi a été efficace il a agrandi le territoire royal, développé l'activité et le commerce et maintenu les nobles en laisse, que pourrait vouloir de plus le roi! La morale oui la psychologie n'on rien a voir dans cette histoire.

Michel (13-03-201619:09:40)

Cet article me semble, bien que je sois non historien, assez équilibré. Du point de vu de la royauté ce roi a été efficace il a agrandi le territoire royal, développé l'activité et le commerce et maintenu les nobles en laisse, que pourrait vouloir de plus le roi! La morale oui la psychologie n'on rien a voir dans cette histoire.

biloutexl27 (27-12-201520:51:42)

Ce roi est présenté dans cet article sous un très mauvais jour, ce qui est bien mal le connaître. en effet il a su repérer très vite les sources de la guerres de 100 ans, à savoir l'égoïsme des seigneurs féodaux. il s'en servira d'ailleurs avec succès contre eux. Il n'ira pas se perdre dans le mirage des guerres italiennes comme les hardis Charles 7 et François 1er. il achève avec succès la guerre contre les anglais avec le traité de picquigny. Son action volontaire et intelligente profitera ple... Lire la suite


Les Amis d'Herodote.net peuvent envoyer un commentaire sur cet article.

Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

À qui doit-on l'invention du paratonnerre ?

Réponse
Publicité