Le monde à l'époque hellénistique

L'héritage d'Alexandre le Grand

En 323 av. J.-C., la mort d’Alexandre le Grand à l’âge de 32 ans fragilise considérablement son empire conquis aux dépens des Perses. Faute d’héritier viable, le général Perdiccas assure une régence tandis que les satrapies sont réparties entre les autres officiers d’Alexandre...

Vincent Boqueho
L'héritage d'Alexandre le Grand (droits réservés : Vincent Boqueho, pour Herodote.net)
 

Les guerres des diadoques

Ceux-ci se rebellent contre Perdiccas pour l’empêcher de se proclamer empereur. C’est le début des guerres des diadoques (« successeurs » en grec) qui vont entraîner le morcellement de l’empire. Perdiccas échoue face à la coalition et il est tué par son propre officier Séleucos, qui obtient en récompense la Babylonie.

Antigone tente de reprendre le flambeau impérial en Asie, soulevant à son tour une coalition des autres diadoques : une guerre longue et indécise s’engage. Dans le même temps, Séleucos étend son emprise sur l’Iran, mais il se heurte à l’empire indien des Maurya qui a connu une expansion rapide depuis la plaine du Gange.

En 306, la division de l’empire en cinq royaumes est officialisée : la Macédoine de Cassandre, la Thrace de Lysimaque, l’Asie Mineure d’Antigone, l’Égypte de Ptolémée, et l’immense royaume de Séleucos. Celui-ci fonde Séleucie du Tigre, sa nouvelle capitale...

C’est pourtant l’Égypte qui devient le royaume le plus prospère. Ptolémée Ier fait d’Alexandrie sa capitale et embellit considérablement la ville nouvelle : il fait construire le célèbre Phare, puis la bibliothèque destinée à rassembler tous les savoirs anciens. Il favorise avec succès le mélange de la culture grecque et des traditions égyptiennes, et se fait proclamer pharaon, fondant la dynastie des Lagides.

Pendant ce temps, la guerre contre Antigone se poursuit. Elle se solde par la mort d’Antigone en 301 à la bataille d’Ipsos : Lysimaque récupère l’ouest de l’Asie Mineure, Ptolémée, Chypre et la côte sud, et Séleucos, la Syrie. Antioche est fondée sur la Méditerranée et va connaître un essor rapide.

Les anciens alliés deviennent bien vite rivaux : le Levant se retrouve au centre des conflits entre Séleucos et Ptolémée. Les guerres de succession en Grèce conduisent à l’émergence de la dynastie des Antigonides. Plus au nord, le royaume de Lysimaque est pris en sandwich et partagé entre Séleucos et les Antigonides. C’est la fin des guerres des diadoques qui auront duré 42 ans.

A l’ouest de la Grèce, le général Pyrrhus a profité des troubles pour se tailler un royaume en Epire. Il tente d’asseoir son autorité sur le sud de l’Italie et la Sicile, mais échoue face à l’alliance de Rome et de Carthage. Pendant ce temps, la Macédoine perd son contrôle sur les cités grecques.

A cette époque, la Thrace tombe sous la domination des Celtes qui sont en pleine expansion. Parmi eux, les Galates franchissent l’Hellespont et ravagent l’Asie Mineure avant de s’installer dans une région qui deviendra la Galatie.

Si l’héritage d’Alexandre le Grand est un échec politique, il aura contribué à diffuser durablement la culture hellénistique jusqu’aux portes de l’Inde. L’âge classique de la Grèce est terminé, mais la période hellénistique va voir l’essor de nouveaux savants dont le creuset se trouve dorénavant à Alexandrie.


Épisode suivant Voir la suite
• Les guerres puniques
Publié ou mis à jour le : 2019-11-07 12:42:01

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net