Nouveau départ en Méditerranée

L’essor des Mèdes et des Perses

Pendant longtemps cantonnée au sud-ouest élamite, l’Histoire de la Perse va connaître une impulsion foudroyante sous l’impulsion de 2 peuples, les Mèdes et les Perses.

Le Premier Empire !

L’arrivée de ces peuples trouve son origine dans la grande migration indo-européenne amorcée autour de 2500 av JC dans les steppes d’Europe orientale et d’Asie Centrale. La branche orientale dite indo-iranienne se subdivise en une branche indienne à l’est et en une branche iranienne à l’ouest. Au sein de cette dernière, les Mèdes et les Perses progressent vers l’ouest des plateaux iraniens dès la fin du 2e millénaire.

Les Perses s’installent au sud et tendent à y remplacer peu à peu le peuple élamite. Vers -800, la ville d’Anshan, ancienne capitale élamite, est passée sous la domination des Perses. Ils en font le centre d’un royaume. Les Mèdes quant à eux sont présent plus au nord autour de la ville d’Ecbatane, qui devient la capitale d’un royaume vers -700. Ils sont les ancêtres des Kurdes.

Vers -650, ils subissent de plein fouet l’assaut des Scythes, autre peuple iranien fraîchement sorti des steppes septentrionales. Pendant 25 ans, les Mèdes se plient à leur autorité, jusqu’à l’avènement d’un homme exceptionnel : Cyaxare. Il parvient à chasser les Scythes en -625 et à reformer un royaume. Il profite alors de sa forte légitimité pour pousser plus loin ses conquêtes : le royaume perse tombe sous sa suzeraineté, de même semble-t-il que l’ensemble du plateau iranien.

Puis, il s’allie au roi de Babylone contre l’empire assyrien : leurs armées conjointes prennent Ninive en -612, ce qui permet à Cyaxare d’étendre son empire. Il poursuit ensuite ses conquêtes vers l’ouest en envahissant l’Urartu déjà très affaibli par les Scythes. Il s’empare de sa capitale Tushpa en -590, puis poursuit vers l’Anatolie. Il s’attaque à l’empire lydien, mais en -585 une éclipse de soleil survenue en pleine bataille les pousse à signer la paix. En quelques années, Cyaxare se retrouve à la tête d’un empire dont l’étendue dépasse largement tout ce qui a jamais existé. Sa population reste toutefois beaucoup plus clairsemée que dans les grands empires occidentaux, et leur contrôle reste sans doute assez lâche.

Cyaxare meurt après avoir régné plus de 40 ans, et Astyage lui succède. En -553, le roi de Perse Cyrus II décide de rejetter la suzeraineté mède. Astyage lève alors une grande armée contre lui, mais Cyrus finit par l’emporter après de violents combats : l’empire mède passe sous l’autorité perse. Anshan devient la capitale de l’empire perse, même si Ecbatane conserve un rôle de 1er plan.

A cette époque, la Lydie est dirigée par le roi Crésus. Fort des richesses de son royaume qui deviendront légendaires, il contracte une alliance avec Sparte, l’Egypte, et l’empire babylonien, en vue de briser la puissance perse. Il s’avance en Cappadoce, mais Cyrus II réagit vite, profitant de la défection de Babylone. Il reprend l’avantage et s’avance jusqu’à Sardes, dont il s’empare en 547 av JC. Les cités grecques de la côte, qui refusent de se plier aux Perses, sont prises une à une.

Aussitôt après, Cyrus part reconquérir les anciennes possessions orientales de l’empire mède, qui commencent à prendre leurs distances. En quelques années, ses campagnes affermissent son empire jusqu’aux frontières de l’Inde et des steppes d’Asie Centrale. Puis en -540, il tourne ses armées vers Babylone. Il s’en empare assez facilement un an plus tard, héritant d’un coup de tout l’empire babylonien.

A sa mort en 530 av JC, Cyrus II a bâti un empire colossal, grâce à la combinaison de la cavalerie héritée des steppes d’Asie Centrale et de l’organisation héritée des Elamites. Le respect des cultures locales permet de limiter les révoltes. Cyrus adopte même l’araméen, la principale langue du Proche-Orient, comme langue officielle de l’empire. En particulier, cela a pour effet de faire disparaître en peu de temps la langue akkadienne en Mésopotamie, déjà en déclin devant l’araméen. Ainsi l’empire perse anéantit définitivement une civilisation vieille de 3000 ans, ce qui marque un tournant dans l’Histoire du Monde.

Le successeur de Cyrus, Cambyse II, se charge de compléter son œuvre par la conquête de l’Egypte, l’autre grande puissance trimillénaire du Monde. Le royaume tombe en 525 av JC, puis les Perses s’avancent jusqu’en Cyrénaïque. Même si la civilisation égyptienne subsiste, l’Egypte et la Mésopotamie quittent à cet instant le cœur de l’Histoire du Monde. L’empire perse tourne ainsi la vaste page de la Haute Antiquité.

Publié ou mis à jour le : 2020-05-09 09:38:32

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net