Les mondes anciens

L'empire romain

Pendant les trois premiers siècles de notre ère, les empereurs établis à Rome ont régné sur l'ensemble du monde méditerranéen.

Nos paysages et nos moeurs en ont gardé de nombreux souvenirs...

Allons à la rencontre du premier et du plus émouvant de ces empereurs, Auguste et Marc-Aurèle. Découvrons quelques souvenirs laissés par Rome, notamment à Lyon, prestigieuse capitale des Gaules, et dans la villa de Montmaurin, au pied des Pyrénées.

 

I] À l'origine de l'empire romain...

Les historiens font débuter l'empire romain le 16 janvier de l'an 27 avant JC. Ce jour-là, à Rome, le Sénat octroie au petit-neveu de Jules César le titre honorifique d'Auguste, qui désigne une personne agissant sous de bons auspices (= favorisé par les divinités).

- la fin de la République :

À l'origine, Rome était une cité méditerranéenne comme beaucoup d'autres, avec ses familles patriciennes (= grandes familles issues des fondateurs), ses hommes libres (la plèbe) et ses esclaves. Le gouvernement de la cité était coordonné par l'assemblée des représentants des familles patriciennes, le Sénat

Mais dans le dernier siècle d'avant notre ère, cette assemblée prestigieuse s'avère impuissante à contenir les tensions sociales nées de la conquête de vastes territoires et de l'afflux à Rome de nombreux hommes libres mais pauvres, attirés par les largesses des patriciens.

Plusieurs généraux tentent tour à tour de réformer le gouvernement romain. Mais leurs tentatives débouchent sur une succession de guerres civiles. Le dernier de ces généraux, Jules César, arrive pratiquement au but recherché : donner à Rome un gouvernement fort. Mais il est assassiné par des sénateurs mécontents et il s'ensuit une nouvelle guerre civile.

- une monarchie sans le nom :

Dans cette ultime guerre civile, Octave, petit-neveu de Jules César, triomphe de ses ennemis. Les Romains lui sont reconnaissants d'avoir enfin restauré la paix. Octavien a l'habileté de restaurer les institutions de la République sénatoriale. 

Il ne prétend rien changer et surtout pas instaurer une monarchie. Mais il obtient d'exercer lui-même toutes les fonctions importantes de Rome. Il dirige à la fois l'armée, le gouvernement et  la plupart des provinces, ce qui lui donne autant de pouvoirs qu'à un roi.

Rassurés sur leur sort, les sénateurs lui décernent le surnom d'Augustus (Auguste) habituellement réservé aux divinités. C'est sous ce nom que lui-même et ses successeurs se feront désigner.

II] L'empereur

- De son père adoptif Jules César, Octave a hérité les noms de César et Imperator :

Le titre d'Imperator désignait d'ordinaire un général investi de l'imperium. L'imperium était un pouvoir militaire conféré par le Sénat à un général avant de partir à la guerre. César puis Octave et leurs successeurs ont obtenu du Sénat le droit de porter le titre d'Imperator à vie. Nous en avons tiré le mot empereur.

- Octave a d'autres titres :

Ainsi, il se voit réattribuer tous les ans le titre de consul. Il est aussi considéré comme Princeps senatus ou premier sénateur, d'où nous avons tiré le mot prince.

En 23 avant JC, à la suite d'une grave maladie, Auguste se fait attribuer la puissance tribunicienne à vie. Elle lui garantit l'inviolabilité et lui donne le droit de proposer des lois au Sénat et d'opposer son veto à celles qui lui déplaisent, la censure l'autorisant à dresser les listes de sénateurs, de chevaliers et de citoyens.

Il est enfin élu grand Pontife et devient à ce titre le chef de la religion. On l'honore sur les autels.

Le nouvel homme fort de Rome n'est bientôt plus désigné que sous l'appellation Imperator Cesar Augustus. Il réside à Rome sur la colline du Palatium, d'où nous tiré le mot palais.

Tous les successeurs d'Auguste vont hériter de ses titres et de ses pouvoirs. Mais aucune règle claire n'émerge et chaque succession va entraîner des querelles de palais, voire de brèves guerres civiles.

III] Rome et la romanisation

Rome, capitale de l'empire romain, est la plus grande ville du monde antique avec environ un million d'habitants. Les empereurs la parent de somptueux monuments en pierre qui témoignent de sa grandeur. 

Dans toutes les provinces, les gouverneurs et préfets ont le souci de créer des cités à l'image de Rome, avec un forum à la croisée des deux avenues principales : le decumanus (est-ouest) et le cardo (nord-sud) ; avec des temples, dont un dédié à l'empereur et surtout un amphithéâtre et des arènes où l'on donne les spectacles prisés de la plèbe (les citoyens ordinaires). Les notables possèdent dans ces villes de belles maisons en pierre et brique (en latin : les domus).

Lyon, capitale des Trois-Gaules, au confluent du Rhône et de la Saône, est une illustration remarquable de cet urbanisme [en savoir plus].

Dans les campagnes, les notables romains s'attribuent d'immenses propriétés avec en leur centre une grande maison, à la fois ferme agricole et résidence du propriétaire (en latin : la villa). Montmaurin , au pied des Pyrénées, en est un bel exemple [en savoir plus].

Pour aller plus loin

Mesurez la grandeur de l'empire romain [récit]

Découvrez Auguste, son pouvoir sans limites et son oeuvre immense [récit]

Allez à la rencontre de Marc-Aurèle, empereur et philosophe, le «sage au bord du précipice» (que l'on voit au début du film Gladiator) [récit]

Des outils pour comprendre
Se repérer dans le temps :

Voici les événements principaux qui émaillent l'histoire de l'empire romain :

- 16 janvier 27 avant JC : Octave reçoit le surnom d'Auguste,

- 19 juillet 64 : Néron fait face à l'incendie de Rome,

- 20 décembre 69 : Vespasien triomphe de ses rivaux,

- 212 : l'édit de Caracalla accorde la citoyenneté à tous les habitants de l'empire,

- 17 janvier 395 : Théodose partage l'empire romain entre ses deux fils.

- 31 décembre 406 : les Barbares en armes franchissent le Rhin.

Se repérer dans l'espace : l'empire romain à son apogée

Cliquez pour agrandir
Le Croissant fertile (cartographie AFDEC) Cette carte montre l'empire romain dans sa plus grande extension (fin du Ier siècle après Jésus-Christ). Au centre de cet immense empire était la mer Méditerranée, que les Romains appelaient avec orgueil et non sans justesse Mare Nostrum (Notre mer). Cet empire est aujourd'hui éclaté en États rivaux que divisent la langue, la politique, la religion, la société et l'économie.

 

Vérifier les connaissances

- D'où viennent les mots prince et empereur ? [réponse]

- Quel empereur a fait du christianisme la religion de l'empire ? [réponse]

André Larané

 

Publié ou mis à jour le : 2020-05-02 14:30:50

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net