Pouchkine (1799 - 1837)

L'âme russe fauchée par un duel

Alexandre Pouchkine (Moscou, 26 mai 1799 ; Saint-Pétersbourg, 29 janvier 1837), portrait par Vassili Andreïevitch Tropinine (1827) ; agrandissement : portrait par Oreste Kiprensky (1827, galerie Tretiakov)  Né à Moscou le 26 mai 1799 dans une famille noble, Alexandre Sergueievitch Pouchkine est généralement considéré comme le fondateur de la littérature russe moderne.

Ce poète flamboyant, dandy et romantique à souhait, est élevé dans la culture française et connaît l'oeuvre de Voltaire aussi bien que de La Fontaine.

Dès le lycée, à Tsarskoïe-Selo, il affirme ses talents littéraires. En 1820, son poème Rouslan et Ludmila lui gagne la célébrité… et un exil dans le Caucase pour cause d'opinions libérales. Rentré dans les faveurs du tsar Nicolas Ier en 1826, il retrouve la vie mondaine de Moscou et, tout en fréquentant les tripots et les bals, écrit tant et plus.

Parmi ses créations les plus célèbres figuent le drame national Boris Godounov, en référence à un épisode fameux de l'Histoire russe, ainsi que le roman en vers Eugène Onéguine qui sera en 1879 converti en opéra par Tchaïkovski. Ce roman-ci raconte l'amitié tragique de deux amis, le dandy Eugène Onéguine et Vladimir Lensky, qui vont se battre en duel pour l'amour d'une femme. C'est par une étrange prémonition le sort qui attendra le poète lui-même...

Extrait :
L'amour est le jeu de Satan.
Trouver quelqu'un qu'on puisse aimer,
Quelqu'un qui ne trahira pas ;
Quelqu'un qui apprécie les choses
Et les mots selon notre goût ;
Qui ne dit aucun mal de nous ;
Qui prend soin de notre confort ;
Qui nous pardonne nos défauts
Et qui jamais ne nous ennuie.
Vous cherchez en vain ce fantôme ;
Cessez de perdre vos efforts.

Une mort absurde

Pouchkine, séducteur en diable, a épousé en 1831 Natalia Gontacharova, qui lui a donné quatre enfants.

Elle aurait dû faire son bonheur. Mais celle qui est considérée comme une des plus belles femmes de la Russie sera finalement la cause de sa mort : courtisée par tous, y compris le tsar Nicolas Ier, elle finit par envoûter un jeune officier français, d'Anthès. Le 26 janvier 1837, à Saint-Pétersbourg, il provoque le poète en duel et le blesse à l'aine. Transporté chez lui, Pouchkine meurt trois jours plus tard à moins de 38 ans.

Par son père, Pouchkine appartient à l'une des plus grandes familles russes et par sa mère, il est l'arrière-petit-fils du « nègre de Pierre le Grand », Abraham Petrovitch Hanibal (1696-1781). Né à Logone, au Cameroun, et présenté au tsar, cet Africain devint un ingénieur militaire réputé et fonda la ville d'Elisabethgrad (aujourd'hui Kirovograd, en Ukraine).


Épisode suivant Voir la suite
Grands écrivains
Publié ou mis à jour le : 2024-05-23 21:53:35

Aucune réaction disponible

Respectez l'orthographe et la bienséance. Les commentaires sont affichés après validation mais n'engagent que leurs auteurs.

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net