Le dictionnaire de l'Histoire

Himalaya

L'Himalaya est la plus grande chaîne de montagnes du monde. Il s'étire en arc-de-cercle sur 2400 km entre le sous-continent indien et le Tibet chinois, du Cachemire à l'Assam. Son altitude moyenne dépasse les 6100 mètres et plus de cent sommets dépassent les 7000 mètres, essentiellement sur la frontière népalo-tibétaine : Everest, Dapsan ou K2, Annapurna... De grands fleuves y prennent leur source : l'Indus, le Gange et son affluent la Yamuna, le Brahmapoutre.

De l'Ouest à l'Est, la chaîne de l'Himalaya est fracturée en États et territoires plus ou moins indépendants. Cela commence avec le Jammu-et-Cachemire, héritier d'un État princier, aujourd'hui écartelé entre l'Inde et le Pakistan. Puis le petit territoire indien du Ladakh. Le centre de la chaîne est occupé par le long quadrilatère du Népal (800 km de long, 150 000 km2, 30 millions d'habitants en 2020). République depuis 2006, c'était auparavant un royaume hindouiste fondé en 1769 par la caste guerrière des Gurkhas, plus tard corps d'élite de l'armée anglo-indienne, aujourd'hui de l'armée indienne. L'Himalaya se prolonge par le Sikkim, un petit royaume rattaché à l'Union indien en 1975, et le Bouthan, un royaume toujours indépendant mais sous la haute protection de New-Delhi.

Du fait de sa situation frontalière entre les deux pays les plus peuplés de la planète, l'Inde et la Chine, l'Himalaya demeure une zone de tensions parmi les plus importantes du monde.

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net