Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
 
>> Des origines à 1532
La Bretagne face à la France
• 27 mars 1351 : combat des Trente à Ploërmel
• 16 mai 1364 : Du Guesclin bat le Mauvais à Cocherel
• 19 août 1488 : le traité du verger
• 6 décembre 1491 : mariage d'Anne de Bretagne et Charles VIII
• 18 avril 1675 : la révolte des Bonnets rouges
Toute l'Histoire en un clic
Publicité

Des origines à 1532

Fière Bretagne


La Bretagne, cette péninsule indissociable de la physionomie de l'Hexagone, est de toutes les provinces françaises l'une des plus attachées à ses particularismes et à son Histoire, même si, depuis un demi-millénaire, son attachement à la monarchie et à la République n'a jamais été pris en défaut.

De l'Armorique à la Bretagne

Connue des Anciens sous le nom d'Armorique (d'après la racine celtique armor, qui désigne la mer), la Bretagne s'est montrée très accueillante aux civilisations des mégalithes (grandes pierres dressées), dont on retrouve les vestiges autour du golfe de Vannes (Locmariaquer, Carnac, Gavrinis,...).

À la veille de la conquête romaine, les Celtes d'Armorique se répartissaient en cinq peuples principaux : les Redones, dont le nom se retrouve dans celui de la ville de Redon, les Vénètes (Vannes), les Namnètes (Nantes), les Curiosolites (autour de Saint-Brieuc) et les Osismiens (autour de Brest). Du fait de sa situation excentrique, la péninsule résista à la romanisation et conserva mieux que le reste de la Gaule ses racines celtiques. De ce fait, de la fin du Ve siècle au VIIe siècle, les Celtes de Britannia (la Grande-Bretagne actuelle) trouvèrent naturel de se réfugier en Armorique lorsque leur île fut envahie par des hordes d'Angles, de Saxons et autres Germains ! Ainsi l'Armorique prit-elle son nom actuel de Bretagne.

L'empereur Louis le Pieux confère au chef breton Nominoë le titre de duc. Le 22 novembre 845, ce dernier bat à plate couture les troupes de Charles le Chauve, fils de Louis le Pieux, à Ballon, près de Redon, et dès lors, pendant sept siècles, la Bretagne va entretenir une farouche indépendance...

Le trône revient à l'héritier des Orléans, lointain cousin du roi et époux de sa soeur Jeanne la Boîteuse. Devenu roi sous le nom de Louis XII, il annule sans regret son mariage, qui n'a pas été consommé, et épouse à son tour Anne de Bretagne, qu'il aimait, dit-on, en secret. Un peu plus chanceux que le précédent, ce nouveau mariage se solde par deux filles : Claude, future reine de France, et Renée, future duchesse de Ferrare.

Intégration en douceur de la Bretagne

Au sortir de la guerre de Cent Ans, la France, qui a retrouvé de l'assurance, se fait de plus en plus pressante.

Dans l'espoir de préserver l'indépendance de son duché, François II de Bretagne commet la sottise de s'allier en 1485 à quelques grands seigneurs contre le roi Louis XI. Il est défait à Saint-Aubin-du-Cormier, non loin de la ville de Fougères, le 28 juillet 1488, et doit signer le traité du Verger par lequel il promet que sa fille et héritière Anne ne se mariera pas sans le consentement du roi de France.

Après sa mort, trois semaines plus tard, son héritière Anne se voit contrainte d'épouser le roi de France Charles VIII.

Avec ce mariage royal, la Bretagne devient fief français mais seulement en droit. La duchesse l'administre en toute liberté. Suite à la mort prématurée du roi, Anne doit se remarier avec son successeur Louis XII. Un peu plus chanceux que le précédent, ce nouveau mariage se solde par deux filles : Claude, future reine de France, et Renée, future duchesse de Ferrare.

Anne meurt le 9 janvier 1514, à près de 37 ans, et quatre mois plus tard, le 8 mai 1514, sa fille Claude épouse François d'Angoulême. À cette occasion, elle fait don de la Bretagne à son mari. Celui-ci devient roi de France sous le nom de François 1er à la mort de Louis XII, le 1er janvier de l'année suivante.

C'est seulement en 1532 que les états généraux de Vannes approuvent le rattachement du duché au royaume de France. Ils préservent toutefois leurs privilèges ainsi que l'autonomie judiciaire et fiscale du duché.


Version intégrale pour les amis d

Publié ou mis à jour le : 2016-06-27 17:36:06

Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Quel homme politique a-t-on surnommé le Tigre ?

Réponse
Publicité