Le dictionnaire de l'Histoire

Chine

Le berceau de la Chine est la riche plaine céréalière du Fleuve Jaune (Huang He) et de son affluent, la rivière Wei. Là se sont développés les dynasties mythiques des Xia ainsi que des Shang et des Zhou («époque des Printemps et des Automnes»). Sous l'énergique direction de Zhen Ying, le royaume de Qin ou Tsin (prononcer Tchin) a absorbé les «Royaumes Combattants» de la Chine du Nord et, en 221 avant JC, Zhen Ying est devenu le Premier Empereur ou plus précisément le Premier Auguste souverain (Qin) : (Qin) Shi Huangdi. On lui doit la Grande muraille de Chine. Son tombeau a été découvert en 1974 près du mont Li (Shaanxi).

Les Chinois appellent leur pays Zhongguo («le pays du Milieu»). Eux-mêmes se disent Han ou fils de Han en référence à la dynastie mise en place par Liu Bang, après la mort du Premier Empereur. Les mots Chine et Chinois par lesquels nous désignons le pays et ses habitants viendraient selon certaines hypothèses de Qin, la dynastie du Premier Empereur, selon d'autres, de sseu, qui désigne en chinois la soie, le principal produit d'exportation du pays sous l'Antiquité. Les Romains eux-mêmes appelaient la Chine : Serica («le pays de la soie»).

Après les Han (202 avant JC à 221) se sont succédées plusieurs dynasties à la tête de l'empire : Tang (618 à 907), Song (960 à 1276), Yuan ou Mongols (1260 à 1368), Ming (1368 à 1644), Qin ou Mandchous (1644 à 1912). Cette dernière dynastie est illustrée par l'empereur Kangxi et l'impératrice douairière Cixi. Le pays est aujourd'hui officiellement une République populaire.

Voir : Abrégé d'Histoire chinoise

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net