Briançon

La citadelle des cîmes


Briançon est une petite ville frontalière située au coeur du massif alpin, à l’est de l’ancienne province du Dauphiné.

Briançon et sa citadelle, au-dessus de la Durance (hautes-Alpes)

Elle a été puissamment fortifiée par Vauban, ingénieur militaire du roi Louis XIV, à la fin du XVIIe siècle, du fait de sa situation stratégique à proximité du royaume de Savoie, aujourd’hui partie intégrante de l’Italie.

La citadelle de Briançon (hautes-Alpes)La citadelle se tient sur un piton rocheux au-dessus de la haute vallée de la Durance, enserrée entre de hautes chaînes de montagnes.

Pour optimiser sa défense, Vauban et ses successeurs ont dû ériger des forts de couverture sur les monts voisins. L’ingénieur du Roi-Soleil, pour compléter le dispositif, a aussi construit la citadelle de Montdauphin à trente kilomètres en aval, sur un plateau désert dominant la vallée de la Durance.

À Montdauphin a été prévu pour la première fois le logement sur place des militaires. Vauban a pu convaincre le roi de renoncer au logement chez l’habitant, qui était source de désordres et d’abus, et contribuait à la détestation de l’armée par ceux-là mêmes qu’elle était censée protéger.

Des montagnards très instruits

Lors de ses travaux dans le Briançonnais, Vauban s’est étonné de croiser des montagnards réduits à vivre de racines et néanmoins sachant lire et écrire.

Cette anomalie, dont il fait état dans ses comptes-rendus, résulte de l’installation dans la région, un siècle et demi plus tôt, de Vaudois rescapés des massacres du Lubéron. Ces communautés religieuses proches du protestantisme ont eu à cœur de développer l’instruction, y compris chez leurs voisins catholiques.

Forts de leur savoir, les montagnards du Briançonnais se sont spécialisés aux XVIIe et XVIIIe siècles dans le colportage des livres ainsi que dans l’instruction. À la mauvaise saison, ils se déplaçaient de ville en ville, d’un côté comme de l’autre des Alpes, avec qui leurs livres sur le dos, qui leurs plumes signalant leur compétence d’instituteur.

Patrimoine mondial

La citadelle de Briançon (hautes-Alpes)L"ensemble fortifié de Briançon a obtenu en 2007 d’être inscrit au patrimoine mondial de l’humanité, en dépit d’un environnement urbain d’une laideur confondante.

Au pied de la citadelle et sur les flancs des vallées s’étale en effet un entrelacs de voies routières, terrains vagues, constructions de bric et de broc, indigne du patronage de Vauban.

Sous-préfecture du département des Hautes-Alpes, Briançon est aujourd'hui une ville d’un peu plus de 10.000 habitants.

L’armée l’a abandonnée suite aux plans de rigueur mis en œuvre depuis 2007 et elle en est réduite à vivre du tourisme en exploitant sa situation exceptionnelle, entre le parc national des Écrins à l’ouest et le parc régional du Queyras à l’est. Sur la vallée de la Guisane, affluent de la Durance, s’étire la station de ski de Serre-Chevalier.

André Larané


Publié ou mis a jour le : 2016-06-30 14:08:57

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net