Le dictionnaire de l'Histoire - Bourgogne - Herodote.net

Le dictionnaire de l'Histoire

Bourgogne

La Bourgogne, qui fut au temps de la Gaule, le territoire des Éduens, tire son nom des Burgondes, un envahisseur germanique. À l'aube de l'An Mil, elle devient un duché vassal du royaume capétien. La maison ducale s'étant éteinte en 1361, en pleine guerre de Cent Ans, le roi Jean II le Bon donne la Bourgogne à son fils Philippe le Hardi.

Par mariages, le nouveau duc et son fils Jean sans Peur étendent leurs possessions vers le bassin rhénan, les Flandres et la Picardie. Philippe le Bon s'attribue le titre de «Grand-Duc du Ponant», ou Grand-Duc d'Occident. Il tente avec son chancelier Nicolas Rolin d'unifier ses possessions. Dans sa cour de Dijon, il protège les artistes comme Jan Van Eyck et Roger Van der Weyden (Roger de la Pasture) institue l'Ordre de la Toison d'Or...

Son fils et successeur Charles le Téméraire va ruiner cette construction en dix ans. Il laisse échapper son ennemi Louis XI de l'entrevue de Péronne. Battu par les Suisses à Grandson et Morat, en 1476, il meurt l'hiver suivant sous les murs de Nancy. Le duché de Bourgogne réintègre le domaine royal, les autres possessions bourguignonnes reviennent aux Habsbourg...

Richard Fremder nous raconte le roman de la Bourgogne et nous fait visiter la tour Jean sans Peur, à Paris, en compagnie de son directeur Rémi Rivière...

Voir : Le duché qui voulait être Empire

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Nos utopies
Le blog de Joseph Savès