Le dictionnaire de l'Histoire

Argentine

À la pointe sud du continent américain, bordée à l'est par l'océan Atlantique et à l'ouest par la cordillère des Andes, l'Argentine est un État macrocéphale avec une population totale d'environ 45 millions d'habitants (2020), pour la plupart d'origine européenne, sur une superficie de 2 766 000 km2 (cinq fois la France). Elle s'étire sur 3700 kilomètres, du tropique du Capricorne à la Terre de Feu, en région subpolaire. Sa capitale Buenos Aires regroupe à elle seule 13 millions d'habitants (les « Porteños »).

La République argentine fait remonter sa naissance à la « Revolución de Mayo » (25 mai 1810) par laquelle les bourgeois de Buenos Aires se sont émancipés de la couronne espagnole. Mais c'est seulement le 9 juillet 1816 que le pays est devenu pleinement indépendant sous le nom de « Provinces-Unies de la Plata ».

À l'origine, il englobait quelques territoires qui appartiennent aujourd'hui à ses voisins (Uruguay, Bolivie, Paraguay) et était quasiment vide, seulement peuplé d'Amérindiens, de descendants d'Espagnols et aussi de quelque 200 000 esclaves africains (aujourd'hui très minoritaires, les descendants de ces esclaves constituaient à l'indépendance le tiers de la population de la capitale)...

Voir : Le plus latin des ?tats am?ricains

Aucune réaction disponible

Respectez l'orthographe et la bienséance. Les commentaires sont affichés après validation mais n'engagent que leurs auteurs.

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net