Le dictionnaire de l'Histoire - Arabes, arabe - Herodote.net

Le dictionnaire de l'Histoire

Arabes, arabe

Le mot arabe a une origine inconnue. Au premier millénaire avant notre ère, on appelait Arabes les habitants de la péninsule arabique, entre le golfe Persique et la mer Rouge. À certaines époques, l'appellation Arabes a été réservée aux nomades de la région. Mais aujourd'hui, ceux-ci sont simplement appelés Bédouins, d'après le nom qu'ils se donnent eux-mêmes. 

Le propre des Arabes est de parler la langue arabe, une langue sémitique comme l'akkadien, l'araméen, l'hébreu ou encore le guèze, langue liturgique des chrétiens d'Éthiopie

Leur foyer d'origine est le Yémen, autrefois qualifié d'« Arabie heureuse » (tout change !). Au fil des millénaires, jusqu'à nos jours, ils n'ont eu de cesse, sous l'effet de leur croissance démographique, d'émigrer vers le Nord et de peupler les oasis de la péninsule ainsi que le sud du Croissant fertile (la famille ben Laden, de triste mémoire, est représentative de cette émigration yéménite vers le nord).

Avant de se convertir au VIIe siècle à l'islam, les Arabes étaient des adorateurs de pierres sacrées ou bétyles, la pierre noire de la Kaaba, à la Mecque, étant la plus célèbre d'entre elles. Profitant de la décomposition des empires byzantin et perse, ils ont pu soumettre l'Afrique du nord et le Moyen-Orient en y implantant leur nouvelle religion et leur langue.

Un peuple mais aussi un groupe linguistique

Tous les territoires conquis par les Arabes ont adopté leur langue à l'exception notable de l'Iran, resté fidèle au persan (ou farsi), de l'Asie mineure, ralliée à la langue des ultimes envahisseurs, les Turcs ainsi que d'Israël. En Afrique du nord et en Égypte, les langues anciennes perdurent mais sont très nettement minoritaires. Ainsi le berbère ou amazigh et le copte, dérivé du démotique, langue des anciens Égyptiens.

Aujourd'hui, du fleuve Sénégal aux monts Zagros, à l'ouest de l'Iran, environ 250 millions de personnes parlent de ce fait la langue arabe, sous diverses variantes populaires plus ou moins éloignées de l'arabe « classique », celui du Coran.

Ce groupe linguistique  est de ce fait communément appelé arabe (ou arabophone), de la même façon que les États-Uniens et les Australiens peuvent être qualifiés d'Anglo-Saxons, les Péruviens et les Argentins d'Hispaniques ou encore les Français, les Italiens et autres Roumains de Latins (de Latium, région d'origine du latin).

Pourquoi pas un golfe Arabique ?

La mer Rouge était, à l'époque romaine appelée golfe Arabique. Cette appellation reflète une réalité humaine car ladite mer est principalement entourée d'États arabophones.

Pourquoi ne pas y revenir ? On en finirait ainsi avec la querelle concernant le golfe Persique que les Arabes veulent rebaptiser golfe Arabique. Par refus de choisir, les institutions internationales l'appellent golfe Arabo-Persique et les Occidentaux simplement Golfe !

Voir : « Arabie heureuse », Arabie déchirée

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Nos utopies
Le blog de Joseph Savès