Pax romana, pax sinica

Apogée de l'empire romain

Au deuxième siècle de notre ère, l’empire romain va connaître son apogée sous la prestigieuse dynastie des Antonins. L’empereur Trajan est un conquérant. Au nord, il franchit le Danube et conquiert la Dacie, dont les mines d’or et d’argent vont venir enrichir l’empire.

Vincent Boqueho
Apogée de l'empire romain (droits réservés : Vincent Boqueho, pour Herodote.net)

Empereurs conquérants

Au sud-est de la Judée, le royaume des Nabatéens prospère depuis deux siècles depuis sa capitale Pétra, profitant de sa position centrale sur la route de l’encens qui connecte l’actuel Yémen au Proche-Orient d’une part, à l’Egypte d’autre part. Trajan annexe le royaume en 106. L’empire romain atteint son équilibre territorial. Trajan embellit Rome par de nombreux ouvrages et met en place une aide sociale aux citoyens italiens les plus pauvres.

À l’est, l’Arménie est devenue un état-tampon convoité par les Romains comme les Parthes. En 114, Trajan s’en empare, entraînant la guerre contre l’empire parthe. Les Romains conquièrent toute la Mésopotamie, mais cette guerre dilapide les finances de Rome tandis que les révoltes se succèdent.

À la mort de Trajan trois ans plus tard, son successeur Hadrien renonce à ses conquêtes en Arménie et en Mésopotamie. Il consolide les frontières et stabilise l’empire. Il mène de nombreuses constructions sur tout le territoire et soutient les arts grecs.

La principale révolte est celle des Juifs en Judée en 132 qui entraîne une répression massive : Jérusalem est rasée et la province est interdite aux Juifs, renforçant la Diaspora.

Lorsqu’Antonin succède à Hadrien en 138, il hérite d’un empire stable et prospère. La paix se maintient pendant l’ensemble de son règne, qui marque l’apogée de l’empire romain.

Lorsque Marc-Aurèle lui succède en 161, il associe son frère Verus comme co-empereur. Dès l’an 1 de son règne, la lutte pour le contrôle de l’Arménie provoque une nouvelle guerre contre l’empire parthe qui dure 6 ans. Les troupes romaines en ramènent une épidémie de peste qui décime un sixième de la population de l’empire. Cela encourage une attaque massive des peuples germaniques qui s’avancent jusqu’en Italie. Marc-Aurèle passe le reste de son règne à guerroyer sur ce front. Grand philosophe stoïcien, il réprime sévèrement la montée du christianisme.

Les guerres contre les Germains s’achèvent en 188 sous le règne de son successeur, Commode. Victime d’une tentative d’assassinat, celui-ci devient de plus en plus tyrannique et cruel, aimé du peuple mais haï du Sénat. Il finit assassiné en 192, ce qui déclenche une guerre civile mettant aux prises plusieurs prétendants. Le général d’origine africaine Septime Sévère finit par prendre le pouvoir et parvient à restaurer la stabilité. Dorénavant, l’empereur tire sa légitimité de l’armée et non plus du Sénat. Les religions orientales deviennent de plus en plus populaires dans l’empire.

En 212, son successeur Caracalla donne la citoyenneté romaine à tous les habitants libres de l’empire. Au nord, il remporte des victoires contre les Germains et sécurise la frontière. En 216, il organise un massacre à Alexandrie pour des raisons mal élucidées qui fait plus de dix mille morts : la ville aura beaucoup de mal à s’en relever. Il engage aussi une guerre contre les Parthes et se livre à un nouveau massacre à Ctésiphon. Tyrannique et impopulaire, il finit assassiné à l’instar de ses successeurs.

Après le règne fantasque d’Elagabal, c’est Sévère Alexandre qui restaure une dernière période de stabilité. De nature douce, il soulage la population en supprimant des impôts mais tend à mépriser l’armée. En 231, les Perses sassanides héritiers des Parthes lancent des attaques contre l’empire romain qui sont difficilement repoussées. Accusé de mollesse, Sévère Alexandre est assassiné par ses soldats en 235, mettant fin à la dynastie des Sévère. L’empire romain va alors entrer dans une période de crise profonde.


Épisode suivant Voir la suite
• 7 mars 161 : Marc Aurèle, le «sage au bord du précipice»
Publié ou mis à jour le : 2019-10-29 12:57:19

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net