Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
 
>> 8 juin 793

Vous avez accès à
trois dossiers complets
autour de ce sujet :

Toute l'Histoire en un clic
Publicité

8 juin 793

Première incursion des Vikings


Le 8 juin 793, des hommes venus du nord sur de longs bateaux pillent le monastère de l'île anglaise de Lindisfarne. En quelques heures, ils remplissent leurs bateaux d'un riche butin : objets d'art, métaux précieux, esclaves...

Les auteurs de cette brutale agression d'un genre nouveau sont des guerriers désignés par leurs contemporains comme les hommes du nord (Normands). Eux-mêmes s'appellent Vikings, ce qui signifie « guerriers de la mer » dans leur langue, le norrois. Ils viennent de la Scandinavie (aujourd'hui, Danemark, Suède et Norvège).

Richard Fremder raconte... la saga des Vikings

Richard Fremder nous raconte l'histoire d'une poignée de mauvais garçons qui ont sillonné les océans, répandu la terreur... et bâti des empires...

Écouter :

Terreur et guerre psychologique

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, les peuples encore païens de ces régions ont atteint un haut degré de civilisation. Ils pratiquent l'élevage et l'agriculture dans un réseau de villages paisibles. Ils maîtrisent très bien la métallurgie du fer et sont de bons forgerons. Ils jouissent d'une organisation sociale solide et cultivent la poésie épique en se racontant les mythes de leurs dieux et de leurs héros.

Les Vikings sont quelques poignées de mauvais garçons réfractaires à cette existence. Ils se retrouvent dans les ports et là, bénéficiant d'un savoir-faire multiséculaire dans la navigation, ils empruntent des bateaux et partent en quête d'aventures et de gloire.

Knörr, knarr, Langskip et drakkar

Les bateaux des Vikings sont connus sous leur nom norrois de knörr (on écrit aussi knarr). Ils ont une apparence fragile. Non pontés, dotés d'une grande voile carrée, à fond plat, ils n'en sont pas moins capables d'affronter les océans et de remonter les fleuves. Leur proue représente une figure d'animal (bélier, bison, grue...) qui donne son nom au navire.

Les plus allongés de ces bateaux (une vingtaine de mètres de long sur cinq de large) sont appelés Langskip. Ils transportent une vingtaine d'hommes et éventuellement des chevaux.

Selon l'historien Régis Boyer, le mot drakkar par lequel les Français désignent les bateaux vikings aurait été inventé à l'époque romantique, par allusion au dragon de la proue et avec deux k pour faire plus exotique !!!

Multiplication des raids

Malgré son succès et l'émotion qu'il suscite à la cour du roi des Francs, le futur Charlemagne, le raid des Vikings à Lindisfarne restera longtemps sans suite. C'est seulement après la mort de l'empereur Charlemagne, en 814, que, profitant de la division des Francs, les Vikings multiplient leurs incursions en Occident.

Ils occupent alors une moitié de l'Irlande et envahissent l'Angleterre en 865. Plus au sud, ils remontent la Seine et la Loire. Ils attaquent Paris en 845 avec leur violence coutumière. Quelques rares seigneurs francs sont en état de leur résister. Parmi eux Robert le Fort, ancêtre des futurs rois de France.

En 886, les Vikings tentent une nouvelle fois de piller Paris mais ils sont repoussés après un long siège grâce à l'énergie du comte Eudes, fils de Robert le Fort. Un chef viking, Rollon, obtient pour finir la cession de la basse vallée de la Seine en échange de son baptême.

Les navires nordiques (knörr) atteignent même les rivages italiens après avoir franchi le détroit de Gibraltar.

À la même époque, d'autres guerriers normands, les Varègues, ou gens de l'Est, traversent la mer Baltique et s'imposent aux habitants du cru, des Slaves. L'un de leurs chefs, Riourik (ou Riurik), fonde en 860 la principauté de Novgorod, entre les villes actuelles de Saint-Pétersbourg et Moscou. Elle sera à l'origine de l'État russe !

Toujours plus fort

Au cours du même siècle, des Vikings de Norvège atteignent l'Island e (un nom qui signifie « île de glace »). En 982, le chef viking Éric (ou Erik) le Rouge navigue vers l'ouest. Bénéficiant d'une mer dégagée, sans glaces flottantes du fait de l'« optimum médiéval », il accède à une grande île chargée de glace avec quelques maigres prairies sur les littoraux. Il la baptise Groenland, un nom qui signifie « terre verte », histoire d'y attirer des colons !

Le fils d'Éric le Rouge, Leif Ericsson, introduit le christianisme dans la petite colonie du Groenland et part à son tour à l'aventure vers l'ouest.

Cela lui vaut d'atteindre une nouvelle terre en l'an 1000. Cette terre, qu'il n'arrivera pas à coloniser durablement, ne serait rien d'autre que le Labrador actuel, une grande presqu'île au nord du fleuve Saint-Laurent. Leif Ericsson serait ainsi le premier Européen à avoir atteint l'Amérique !

Version intégrale pour les amis d

Publié ou mis à jour le : 2015-11-25 18:48:43

Les commentaires des Amis d'Herodote.net

Les commentaires sur cet article :

HORNUNG (24-11-201117:20:14)

Superbe page bien écrite et aisée à comprendre malgré la complexité de cette histoire.


Les Amis d'Herodote.net peuvent envoyer un commentaire sur cet article.

Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Comment appelait-on les soldats américains pendant la Grande Guerre ?

Réponse
Publicité