30 novembre 1807

Prise de Lisbonne par Andoche Junot

Après une victoire sur les Portugais à Abrantès, le général Andoche Junot entre à Lisbonne le 30 novembre 1807 à la tête d'une armée française.

Soldat courageux

Le sergent Junot fait partie des volontaires de 1792. Il se signale par son courage et sa détermination au siège de Toulon, l'année suivante (*). Napoléon Bonaparte en fait son aide de camp et l'emmène en Italie.

Pendant la campagne d'Égypte, il se couvre de gloire à Nazareth, où il met en fuite 10 000 Turcs.

Suite à sa nouvelle victoire, Napoléon 1er le fait duc d'Abrantès et le nomme gouverneur du Portugal cependant que le roi Jean VI s'enfuit au Brésil avec la cour.

On lui prête cet échange avec un représentant de l'ancienne noblesse rallié à Napoléon :
- Vous êtes duc mais vous n'avez pas d'ancêtre...
- C'est moi l'ancêtre ! répond du tac au tac le duc d'Abrantès (en d'autres termes, vous n'êtes qu'un descendant tandis que je suis le fondateur d'une nouvelle lignée).

Le brave duc est cependant, un an plus tard, le 21 août 1808, battu à Vimeira par Arthur Wellesley, futur duc de Wellington et vainqueur de Waterloo. Dans le même temps, l'Espagne voisine se soulève contre l'occupation française.

Menacé d'être pris au piège, Junot doit signer avec les Anglais la convention de Cintra (ou Sintra), le 30 août 1808, et abandonne sans délai le Portugal...

Tragique fin

Junot va encore échouer dans une manœuvre d'encerclement de l'armée russe à Smolensk, en 1812. Il est alors limogé par Napoléon et affecté à Trieste comme gouverneur général des Provinces illyriennes, en remplacement de Marmont.

À Raguse (aujourd'hui Dubrovnik, en Croatie), lors d'une soirée de gala qui réunit toutes les notabilités locales, le nouveau gouverneur général se présente simplement vêtu de son baudrier et de son épée !

Suite à ce dérangement mental manifeste, consécutif à une blessure à la tête pendant la campagne d'Italie de 1796, il est rapatrié en France. Il se jette d'une fenêtre dans un nouvel accès de démence et meurt d'une septicémie le 29 juillet 1813, à 42 ans.

Publié ou mis à jour le : 2018-11-27 10:50:14

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net