Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
 
>> 28 février 1921

Vous avez accès à
un dossier complet
autour de ce sujet :

Toute l'Histoire en un clic
Publicité

28 février 1921

Les marins de Cronstadt contre Lénine


Le 28 février 1921, la situation est tendue à Cronstadt. Les marins de cette célèbre base navale russe, en face de Petrograd (Saint-Pétersbourg), ont témoigné plusieurs fois dans le passé de leur engagement en faveur de la démocratie et du socialisme.

Cette fois, ils s'insurgent contre la dictature du parti communiste. Trois ans après la Révolution d'Octobre, ils ne supportent plus Lénine et les bolcheviques.

Ces derniers subjuguent les conseils d'ouvriers, de paysans et de soldats (en russe, conseil se dit «soviet»). Bien que la guerre civile soit terminée, ils multiplient les exécutions sommaires, réquisitionnent les récoltes et réduisent les paysans et les prolétaires des villes à la famine.

A Cronstadt, l'équipage du cuirassé Petropavlosk réclame la réélection des soviets, la liberté d'expression pour les socialistes, le droit pour les paysans et les artisans de travailler librement à la seule condition de ne pas employer de salariés...

L'initiateur de la résolution, un certain Petritchenko, appelle de ses voeux une troisième révolution après celles de 1905 et 1917. Il est rejoint par l'équipage du cuirassé Sébastopol, lui-même guidé par un mécanicien du nom de Perepelkine.

La résolution du Petropavlosk est adoptée à Cronstadt au cours d'un meeting qui réunit 12.000 personnes. Un comité révolutionnaire présidé par Petritchenko prend le commandement de la ville. Cette «Commune» va durer seize jours.

Les marins de Cronstadt en 1917

Mais à Moscou, Trotski, commissaire à la guerre, demande au futur maréchal Toukhatchevski de réduire la rébellion.

Les soldats de l'Armée Rouge s'emparent de Cronstadt en progressant sur la surface gelée du golfe. Après la reddition de la citadelle et la fuite des meneurs en Finlande, ils se vengent de leurs frayeurs dans un bain de sang.

Lénine tire très vite les enseignements de la révolte. Dès le 12 mars 1921, il annonce devant le Congrès de son parti la mise en oeuvre d'une Nouvelle politique économique (NEP) destinée à relancer l'initiative paysanne.

Dans le même temps, il liquide les derniers partis politiques à l'exception du parti communiste et interdit toute forme de discussion au sein de celui-ci.

Version intégrale pour les amis d

Publié ou mis à jour le : 2017-02-26 07:56:17

Les commentaires des Amis d'Herodote.net

Les commentaires sur cet article :

LEMETTAIS (03-03-201711:20:38)

Il est bon d'apprendre la VERITE, même si c'est presque un siècle après les événements. Le bolchevisme, le stalinisme, le nazisme, le maoïsme, le ''polpotisme'', et les autres... le CASTRISME pour qui, en 1995, la France avait déroulé le tapis rouge!!! Tôt ou tard la vérité apparaît!

Erik (28-02-201711:55:55)

Et il est toujours honorable de se réclamer du marxisme léninisme à notre époque.

bruno (22-02-201123:28:14)

Pour entrer dans cette période de l'histoire, je ne peux que recommander le roman historique de Michel Ragon: "la mémoire des vaincus". Albin Michel

Christophe (22-02-201110:50:52)

Un bel article... qui s'inscrit dans notre devoir de mémoire...


Les Amis d'Herodote.net peuvent envoyer un commentaire sur cet article.

Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

D'où vient le mot catilinaire, synonyme de harangue violente?

Réponse
Publicité