Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
>> 25 mai 1810

Vous avez accès à
deux dossiers complets
autour de ce sujet :

Toute l'Histoire en un clic
Publicité

25 mai 1810

Révolution de Mai en Argentine


Traduction en Espagnol

Le 25 mai 1810, les bourgeois de Buenos Aires chassent le vice-roi d'Espagne Baltasar Hidalgo de Cisneros, qui a le tort de représenter Joseph Bonaparte, le roi imposé par Napoléon 1er. Ils lui substituent une « junte » destinée à gouverner la colonie... La même année, dans toute l'Amérique hispanique, se multiplient les révoltes contre la métropole.

La fête nationale

Le drapeau de l'ArgentineEn souvenir de la « Revolución de Mayo » (1810), le 25 mai est fête nationale en Argentine. Le « soleil de Mai » figure par ailleurs sur le drapeau national.

Mais c'est seulement le 9 juillet 1816, quelques années après ce soulèvement contre la métropole, que le pays est devenu pleinement indépendant sous le nom de « Provinces-Unies de la Plata »...

Une colonie délaissée

Le Rio de la Plata, à la pointe sud du continent américain, a été occupé par les Espagnols dès le XVIe siècle. Mais longtemps, cette région à peine peuplée de quelques Indiens et dépourvue de richesses minières n'a guère intéressé Madrid qui l'a laissée à l'abandon !

En 1776, pour résister à la pression des Portugais venus du Brésil voisin, les Espagnols se décident à établir une vice-royauté à Buenos-Aires tout en persistant à freiner le développement économique de leur colonie. Ils lui imposent en particulier un « pacte colonial » qui interdit aux habitants de commercer avec quiconque ne viendrait pas de la métropole.

Sus aux Anglais

Après la bataille de Trafalgar, les Anglais mettent à profit leur maîtrise des océans pour organiser le blocus des côtes hispano-américaines.

En 1806, ils tentent de s'emparer de Buenos Aires mais ils sont repoussés grâce à un émigré français demeuré fidèle aux Bourbons, Jacques de Liniers. Celui-ci organise la résistance en constituant pour la première fois des régiments de « criollos » (créoles, habitants d'ascendance européenne). Cet acte de bravoure des Porteños (ainsi désigne-t-on les habitants de Buenos Aires) reste connu sous le nom de « Reconquista ».

Un an plus tard, les Anglais récidivent avec pas moins de 12 000 hommes fortement armés. À nouveau, Jacques de Liniers leur fait face avec ses troupes hispano-créoles. C'est la « Defensa ».

Révolution créole

En 1808, les troupes de Napoléon 1er occupent l'Espagne et la dynastie légitime des Bourbons est renversée cependant que se soulève le peuple espagnol.

À Buenos Aires, les élites créoles, qui ont pris conscience de leur capacité militaire en luttant contre les Anglais, organisent méthodiquement leur prise du pouvoir et installent leur « junte » en l'espace d'une semaine, du 18 au 25 mai 1810... Notons qu'il n'est pas encore question d'indépendance. Celle-ci ne sera proclamée que six ans plus tard.

Fabienne Manière, avec la contribution d'Ivan Jorge Bartolucci

Le port de Buenos Aires en 1861

Publié ou mis à jour le : 2017-03-15 04:37:09

Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

À quel exploit le café liégeois doit-il son nom ?

Réponse
Publicité