21 avril 1545

Pierre de Ronsard rencontre Cassandre au bal

Pierre de Ronsard, clerc et aumônier ordinaire du roi François Ier, a 20 ans quand il rencontre le 21 avril 1545, à Blois, lors d’un bal, la fille du banquier italien Bernard Salviatti, heureux propriétaire du château voisin de Talcy.

Née en 1531, la jeune fille a 14 ans et se prénomme Cassandre. Le jeune homme se prend d’amour pour elle mais ne peut rien en attendre car il est déjà tonsuré et ne peut se marier. Au demeurant, il est aussi passablement sourd.

Pierre de Ronsard (11 septembre 1524, chteau de la Possonnire - 28 dcembre 1585Prieur de Saint-Cosme, Tours), portrait posthume, vers 1620, muse de BloisIl lui dédie le recueil Les Amours de Cassandre (paru en 1552) et son ode célèbre :
« Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avait déclose
Sa robe de pourpre au Soleil,
A point perdu cette vêprée
Les plis de sa robe pourprée,
Et son teint au vôtre pareil… »

Le poète, apprécié à la cour des Valois, se console de ses déboires amoureux en constituant deux ans plus tard, avec son ami Joachim du Bellay et quelques autres poètes, un cercle littéraire, la Pléiade dont l'objectif est de de promouvoir la langue française face à l'omnipotence du latin et de l’italien.

Publié ou mis à jour le : 2023-12-30 23:40:18
Camille (03-07-2006 09:14:35)

Merci pour ce superbe site où j'ai trouvé tout les renseignements qu'il me fallait !

Clemence (08-06-2006 19:22:06)

C'était bien !! même moi qui ne comprenait pas très bien la légende, eh bien, là, j'ai tout compris !!! je pense que ça me servira car en histoire on étudie ça !! merci pour cette belle légen... Lire la suite

Respectez l'orthographe et la bienséance. Les commentaires sont affichés après validation mais n'engagent que leurs auteurs.

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net