Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
>> 18 juin 1940

Vous avez accès à
trois dossiers complets
autour de ce sujet :

Toute l'Histoire en un clic
Publicité

18 juin 1940

L'Appel


Le 18 juin 1940, à Londres, dans les studios de la BBC, le général Charles de Gaulle lance un Appel à ses compatriotes.

Cet Appel est rediffusé le lendemain et publié dans la presse encore libre du sud de la France, notamment «La Dépêche de Toulouse».

Immense détresse

De Gaulle à la radio de LondresIl survient dans un moment d'immense détresse nationale. Suite à une offensive des armées allemandes, les troupes franco-anglaises se débandent ou gagnent l'Angleterre. Huit millions de civils fuient sur les routes de l'exode

Charles de Gaulle (49 ans), sous-secrétaire d'État à la Défense, a tenté de convaincre son gouvernement de résister jusqu'au bout.

De retour d'une visite à Londres auprès du Premier ministre Winston Churchill, il a appris le 16 juin que le maréchal Philippe Pétain (84 ans), partisan de l'armistice, était le nouveau chef du gouvernement.

Le 17 juin, il a repris l'avion pour Londres cependant que Pétain annonçait à la radio sa décision de cesser le combat.

De Gaulle entre en résistance

De Gaulle place ses espoirs dans la mondialisation du conflit, plus lucide en cela que la plupart de ses contemporains, qui croient à une victoire inéluctable de l'Allemagne.

A Churchill, il fait part de son intention de lancer un appel à la résistance mais il n'a accès que le lendemain aux studios de la BBC.

C'est que le cabinet britannique reste hésitant. Il veut éviter une rupture avec le gouvernement de Pétain, dans la crainte que la flotte française ne soit livrée à l'ennemi.

L'Appel arrive trop tard pour enrayer la ferveur des Français envers celui qui ne sera bientôt plus appelé que «Le Maréchal».

Mais jour après jour, à la radio de Londres, de Gaulle va bâtir sa légitimité contre les «traîtres de Vichy». Par son verbe, il lavera la honte de la défaite.

Version intégrale pour les amis d

Publié ou mis à jour le : 2015-05-25 09:29:44

Les commentaires des Amis d'Herodote.net

Les commentaires sur cet article :

Siska (18-06-201511:29:19)

Quel homme! capable de soulever des montagnes à une période ou il n'avait pas encore la reconnaissance que lui apportera son rôle historique à la tête de la France Libre.
Il savait ou était son devoir, sa place, quand mon père en parlait c'était toujours avec vénération! Le dénommant affectueusement et respectueusement "le Grand Charles".

Jean Louis TAXIL (18-06-201314:39:35)

Le 18 juin 1940 restera à jamais un jour marqué du sceau du courage.L'agressivité allemande, menée à son paroxysme par ce ciglé d'Hitler et sa clique, était connue de toutes et de tous, de même que les égarements de Mussolini.Il s'est trouvé un homme qui a réagi en s'élevant contre une hiérachie incapable, en prenant l'intiative comme tout soldat peut et doit le faire.Le nazisme contient toutes les formes d'abjection mentale, sociale et politique, qui empêchent tout individu conscient de compose... Lire la suite

Bruno (19-06-200722:23:29)

Période toujours trés contestée pour les inconditionnels de Pétain, qui demande le 20 juin 40 "le coeur serré de cesser le combat", ce qui permet à l'armée allemande de faire un nombre considérable de prisonniers français qui seront un moyen pression fantastique des Allemands sur le gouvernement de Vichy. Il n'y a pas eu de capitulation honteuse du soldats français pendant la campagne de france de 1940. Seulement de chefs incompétents, nommés par les politiques? N'oublions pas que Gamelin mala... Lire la suite

Régis Arnault (28-10-200620:01:49)

Le général Jacques le Groignec, chef de notre défense aérienne de 1970 à 1974 et président de l'ADMP (Association de défense du Maréchal Pétain) vient de contraindre le musée de l'Ordre de la Libération à reconnaître que l'appel du 18 juin tel que nous le connaissons actuellement n'est pas conforme à ce qui a été prononcé à l'époque. Le premier paragraphe "Des gouvernants de rencontre ont pu capituler, cédant à la panique, oubliant l'honneur, livrant le pays à la servitude" n'a jamais été pronon... Lire la suite


Les Amis d'Herodote.net peuvent envoyer un commentaire sur cet article.

Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Qui sont les califes ?

Réponse
Publicité