Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
 
>> 17 février 1600

Vous avez accès à
un dossier complet
autour de ce sujet :

Toute l'Histoire en un clic
Publicité

17 février 1600

Fin tragique de Giordano Bruno


Le 17 février 1600, le philosophe Giordano Bruno est brûlé vif à Rome, sur le Campo dei Fiori, après avoir passé huit ans dans les geôles de l'Inquisition. Avant de le faire mourir, ses bourreaux ont soin de lui arracher la langue pour l'empêcher de proférer des « paroles affreuses ».

La condamnation du philosophe comme hérétique, sur ordre du pape Clément VIII, met un terme à une vie de pérégrinations, de disputes et de tourments.

Marie Desclaux.
Un libre penseur

Né en 1548 à Nola, près de Naples, Giordano Bruno entre chez les Dominicains puis s'initie à Genève à la doctrine de Jean Calvin. Il enseigne ensuite la théologie à Toulouse puis à Paris.

Doué d'une mémoire prodigieuse qui lui permet, dit-on, de réciter 7000 passages de la Bible ou encore 1000 poèmes d'Ovide, le philosophe est volontiers reçu chez les princes d'Europe où il donne libre cours à son penchant pour la libre discussion.

Sensible aux découvertes de l'astronome Nicolas Copernic, publiées en 1543, Giordano Bruno imagine un univers infini dont Dieu serait l'âme. Il conçoit une pluralité de mondes analogues au nôtre dans un univers qui n'aurait pas été créé mais aurait existé de toute éternité. Cette philosophie panthéiste inspirera Spinoza au siècle suivant... En attendant, elle s'oppose de front à la théologie chrétienne.

Giordano Bruno publie ses idées en 1584, en italien et en latin, dans un ouvrage intitulé : De l'infini, de l'univers et des mondes. Mais il ne se contente pas de mal penser et mal écrire. D'une humeur combative et enclin à la dispute, il se met à dos la plupart des théologiens et des penseurs de son temps.

Le mauvais côté de la Renaissance

La condamnation du philosophe est représentative de l'intolérance et des excès idéologiques, dans le camp catholique comme dans le camp réformé, à l'époque des guerres de religion et à la fin de la Renaissance.

En 1553, le médecin Michel Servet a subi le même sort que Giordano Bruno, à Genève, à l'initiative de Calvin. En 1633, Galilée est déféré devant l'Inquisition comme Giordano Bruno mais il se rétracte et échappe ainsi au bûcher.

Publié ou mis à jour le : 2017-02-14 11:18:38

Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Où Napoléon a-t-il fêté le premier anniversaire de son sacre ?

Réponse
Publicité