16 mars 1978 - Les Brigades Rouges enlèvent Aldo Moro - Herodote.net

16 mars 1978

Les Brigades Rouges enlèvent Aldo Moro

Aldo Moro otage des Brigades Rouges (1978)Le 16 mars 1978, à Rome, les Brigades Rouges enlèvent Aldo Moro (62 ans).

Le président respecté de la droite démocrate-chrétienne sera retrouvé assassiné dans le coffre d'une voiture, le 9 mai 1978, au coeur de Rome, à mi-distance du siège de la Démocratie chrétienne et du Parti communiste, lequel était alors dirigé par Enrico Berlinguer, un homme issu de la petite noblesse sarde et partisan de la liberté d'expression et du multipartisme dans les pays communistes est-européens !

Aldo Moro a été de fait enlevé le jour où il devait concrétiser à la Chambre des députés un « compromis historique » avec le deuxième parti italien.

Les Brigages Rouges (en italien Brigate rosse), un groupe terroriste fondé en 1970 par un néo-fasciste passé à l'extrême-gauche, Renato Curcio, voulaient contrecarrer ce rapprochement et faire sombrer la démocratie italienne dans l'espoir qu'une nouvelle dictature susciterait contre elle un mouvement révolutionnaire !

Le Président du Conseil Giulio Andreotti n'en avalise pas moins le rapprochement entre son parti, la DC, et le PCI. Le gouvernement refuse par ailleurs toute négociation avec les terroristes malgré les messages envoyés par l'otage.

L'émotion est immense en Italie avec ce crime qui porte à son paroxysme la folie terroriste des « années de plomb » de la décennie 70 et signe l'arrêt de mort des Brigades rouges en faisant l'unanimité contre elles.

Des questions restent posées sur les complicités dont les terroristes ont pu bénéficier au sein de la police et de l'administration ainsi que sur l'attitude rigide des dirigeants politiques.

Alban Dignat
Publié ou mis à jour le : 2019-05-28 15:54:58

 
Seulement
20€/an!

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Galerie d'images
un régal pour les yeux