Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
 
>> 10 février 1258
Toute l'Histoire en un clic
Articles récents
Les 10 articles les plus lus
Publicité

10 février 1258

Les Mongols détruisent Bagdad


Le 10 février 1258, après un siège de deux semaines, Bagdad tombe entre les mains de Houlégou (ou Hulagu Khan), un petit-fils, à peine âgé de 30 ans, du terrible Gengis Khan.

Le siège de Bagdad, d'après une miniature persane du XVe siècle (BN)Les Mongols de Houlégou massacrent méthodiquement la population et mettent au supplice le dernier calife arabe, al-Mustasim. Celui-ci est cousu dans un sac et foulé aux pieds des chevaux !

Le nombre des victimes est d'au moins une centaine de milliers.

500 ans plus tôt, les Arabes avaient fait de Bagdad le siège du califat, autrement dit la capitale de l'islam, à la jonction des mondes arabe, hellénistique et persan.

Une civilisation nouvelle était née sur les bords de l'Euphrate, fécondée par les cultures grecque et perse, et les califes de la dynastie des Abbassides, à l'image d'Haroun al-Rachid, contemporain de Charlemagne, avaient fait rêver le monde occidental. 

Vie et mort de Bagdad

Cette civilisation arabo-persane est donc détruite sous les coups des Mongols. La ruine de Bagdad est achevée par l'irruption de Tamerlan, lointain descendant de Gengis Khan.

Dès lors, la prestigieuse capitale ne sera plus que l'ombre d'elle-même et la destruction des réseaux d'irrigation par les Mongols réduit à la misère les populations. Le déclin du pays, que l'on appelle désormais Irak (en anglais Iraq), d'un mot arabe qui désigne le rivage, devient inéluctable.

L'ancienne Mésopotamie seralongtemps tiraillée entre les Perses, musulmans de confession chiite (*), et les Turcs ottomans, musulmans de confession sunnite. Elle tombera sous la tutelle de ces derniers au début du XVIe siècle après les campagnes militaires de Soliman le Magnifique, sultan d'Istamboul. Celui-ci annexera définitivement l'Irak à son empire en 1533.

L'Irak moderne est créé à la fin de la Première Guerre Mondiale par les Britanniques sur les ruines de l'empire ottoman.

Le pays garde de son histoire agitée une grande hétérogénéité religieuse. Plus de la moitié des habitants sont des musulmans chiites, comme les Iraniens voisins. Les autres sont pour la plupart sunnites comme les neuf dixièmes des musulmans du monde. Le pays compte aussi une minorité chrétienne.

André Larané
Survivance du califat

À la suite de l'irruption des Mongols, quelques survivants de la famille des Abbassides se réfugient au Caire, en Égypte, où les sultans mamelouks leur permettent de perpétuer le califat sous une forme purement honorifique. Le sultan d'Istamboul, Sélim 1er, relèvera à son profit le titre de calife après sa conquête de l'Égypte en 1517. Le califat ottoman disparaîtra en 1924.

Publié ou mis à jour le : 2016-04-15 11:03:42

Les commentaires des Amis d'Herodote.net

Les commentaires sur cet article :

Gérard Combes (10-02-201619:30:33)

A l'époque même les Turcs parlaient de Constantinople (Konstantiniye) pour leur capitale. Ce n'est qu'en 1930 qu'elle prit le nom d'Istanbul.


Les Amis d'Herodote.net peuvent envoyer un commentaire sur cet article.

Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Qui appela-t-on le Prince de la Peinture ?

Réponse
Publicité