Le dictionnaire de l'Histoire - utopie - Herodote.net

Le dictionnaire de l'Histoire

utopie

Le mot utopie est un néologisme forgé par l'humaniste anglais Thomas More, auteur d'un essai politique publié en latin (la langue des lettrés de l'époque) en 1516 : « Deoptimostatu rei publicae deque nova insula Utopia ». Le mot désigne en grec un lieu qui n'existe pas :"ou" (négation) + "topos" ("lieu") + suffixe-ia. C'est dire le peu d'espoir que Thomas More mettait dans la réalisation de ses rêves... L'utopie est devenue un nom commun dans toutes les langues occidentales.

Au XIXe siècle, dans la foulée des Lumières et de Jean-Jacques Rousseau, apparaissent des utopistes plus confiants que Thomas More. Ils mettent leur foi dans le progrès technique et les vertus humaines. Parmi eux, Charles Fourier (1772-1837), qui prône l'harmonie sociale dans des cités idéales, comme son contemporain, l'industriel anglais Robert Owen (1771-1858). Celui-ci lutte aussi contre le travail des enfants et pour le suffrage universel. Il contribue de façon décisive au développement des syndicats ouvriers.

Autres grands théoriciens utopistes, le comte de Saint-Simon (1760-1825) et Joseph Proudhon (1809-1865) exerceront une influence majeure sur les doctrines socialistes de la fin du XIXe siècle.

Notons tout de même aussi une utopie qui a (presque) réussi : les Missions jésuites du Paraguay.

Voir : En route pour le meilleur des mondes !

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Nos utopies
Le blog de Joseph Savès