Le dictionnaire de l'Histoire - pape, papauté - Herodote.net

Le dictionnaire de l'Histoire

pape, papauté

Le mot pape vient du mot grec pappas (père, patriarche). Aux premiers temps de la chrétienté, cette appellation respectueuse est donnée à tous les évêques d'Occident. En Orient, dans l'Église orthodoxe et en Égypte, elle est toujours en usage sous l'intitulé pope.

En Occident, à partir du Ve siècle, elle est réservée à l'évêque de Rome. Celui-ci occupe dans l'Église primitive la même place d'honneur que les quatre autres patriarches désignés par le concile de Nicée : Antioche, Alexandrie, Constantinople et Jérusalem. Mais il bénéficie d'un prestige particulier par le fait que le premier chef de l'Église de Rome fut selon la tradition l'apôtre Pierre lui-même.

Avec le soutien de l'empereur Charlemagne, le pape se voit doter en pleine souveraineté d'un territoire au coeur de la péninsule italienne : les États pontificaux. Il devient de fait le chef suprême de la chrétienté occidentale, l'Église dite catholique (d'un mot grec qui signifie universelle), après la rupture avec le patriarcat de Constantinople.

Aujourd'hui, le pape demeure le chef spirituel des catholiques (un peu plus d'un milliard de fidèles) mais l'État du Vatican, dont il est le chef, est le plus petit du monde avec 44 hectares en tout et pour tout, autour de la basilique Saint-Pierre de Rome.

Le pape est encore fréquemment qualifié de souverain pontife, un titre dérivé du latin pontifex maximus, qui désignait dans la Rome païenne le grand ordonnateur des cérémonies religieuses.

Voir : Pape, papauté et conclave

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Nos utopies
Le blog de Joseph Savès