Le dictionnaire de l'Histoire - négationnisme - Herodote.net

Le dictionnaire de l'Histoire

négationnisme

Le négationnisme est un mot dérivé de négation et inventé dans les années 1970 pour désigner les tentatives de quelques extrémistes de prouver que l'extermination des juifs européens par les nazis n'aurait pas eu lieu !

Tout commence en France avec la publication par l'hebdomadaire L'Express d'une interview de 15 pages, le 28 octobre 1978, de Louis Darquier de Pellepoix, ancien commissaire aux questions juives de Vichy. Il déclare : « À Auschwitz, on n'a gazé que les poux ! ».

Les théories négationnistes bénéficièrent d'un écho inespéré grâce à Robert Faurisson, maître de conférence en littérature ancienne à Lyon-II. Il écrit sans trêve au quotidien Le Monde et, de guerre lasse, le rédacteur en chef du quotidien, Jean Planchais, autorise la publication de l'une de ses missives le 29 décembre 1978 :  « Le problème des chambres à gaz » ou « la rumeur d’Auschwitz ». En vis-à-vis, Le Monde donne la parole à deux historiens de la Shoah mais ceux-ci s'en tiennent à un texte austère et traitent par le mépris les allégations de Faurisson. L'effet sur l'opinion s'avère désastreux et contre-productif.

Paradoxalement, le tollé soulevé par la lettre de Faurisson a stimulé les travaux universitaires sur la Shoah, comme le note l'avocat Serge Klarsfeld. Mais il a aussi conduit quelques intellectuels mal avisés, au premier rang desquels le linguiste Noam Chomski, à défendre le droit de quiconque à s'exprimer, y compris pour nier la Shoah ! En réaction, le Parlement français a voté en 1989 la loi Gayssot, première loi mémorielle, qui punit toute forme de négationnisme. Qualifié de « faussaire de l'Histoire » par l'avocat Robert Badinter, Robert Faurisson a été le premier à en faire les frais...

Notons que l'expression révisionnisme désigne par ailleurs des thèses tendant à minorer l'ampleur de la Shoah sans pour autant nier sa réalité. Le révisionnisme s'applique à d'autres enjeux idéologiques comme le débat sur le massacre en 1915 des Arméniens par les Turcs : le gouvernement d'Ankara ne nie pas le massacre mais l'assimile à une péripétie de la Grande Guerre et non à un génocide.

Voir : Le siècle des génocides

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Nos utopies
Le blog de Joseph Savès