VIIe-XXIe siècles - Japon, terre de séismes - Herodote.net

VIIe-XXIe siècles

Japon, terre de séismes

L'histoire du Japon se confond avec une longue litanie de catastrophes naturelles ou humaines qui a profondément marqué les esprits. Et est endurée avec une courageuse placidité.

La première cause des tragédies nippones est d'ordre naturel. Si l'on devait décrire sommairement ce chapelet d'îles de 378 000 km2 (les deux-tiers de la France) où se concentrent 127 millions d'habitants (2010), on pourrait le qualifier de poudrière posée sur un tapis roulant.

L'archipel nippon

Cliquez pour agrandir
Situé sur la « ceinture de feu » (chapelets de volcans) du Pacifique, l'archipel nippon s'étire des latitudes sibériennes à la zone intertropicale. Il comprend du nord au sud les îles d'Hokkaïdo, Honshu (ou Hondo), Shikoku et Kyushu, ainsi que les îles Riu Kiu (ou Riou Kiou), dont la principale est Okinawa.  

Séismes, éruptions... et raffinement social

Très tôt urbanisé, le Japon se signale par des villes très peuplées et très denses, d'autant plus vulnérables face aux séismes et aux incendies.

La capitale administrative Edo est déjà aux XVIIe et au XVIII siècles l'une des plus grandes villes du monde avec environ 700 000 habitants. En 1657, elle est détruite par un incendie qui fait 100 000 victimes. Sous le nom de Tokyo, la ville est aujourd'hui au centre d'une « Mégalopolis » de 35 millions d'habitants.

C'est dire si les Japonais connaissent le risque : la catastrophe est inscrite dans les gènes de leur terre. Si les premières traces de séismes dévastateurs datent du VIIe et surtout du IXe siècle, c'est surtout au XVIIIe siècle que les premières grandes catastrophes sont recensées, en rapport avec l'urbanisation.

Ainsi, la riche plaine du Kantô, au nord de Tokyo, est ravagée en 1703 par un tremblement de terre qui fait 150 000 morts, chiffre considérable pour l'époque (à Lisbonne, en 1755, on en dénombre 60 000).

En 1707, 49 jours après l'un des plus gros séismes qu'ait connu le pays, le Fuji-san entre en éruption. Il libère un nuage de cendres qui remonte cent kilomètres plus au nord, touchant Edo (aujourd'hui Tokyo). Mais c'est en 1792 que la plus grosse catastrophe d'origine volcanique a lieu : après le réveil du mont Unzen, sur l'île de Kyushu, un dôme de lave s'effondre brutalement dans l'océan et crée un gigantesque raz-de-marée qui emporte plus de 14 000 victimes.

Entre les incendies réguliers et les famines, comme celle du Temmei qui fait près de 1 million de morts dans les années 1780, le siècle est rude même si l'Histoire garde le souvenir d'une période prospère, paisible et relativement heureuse, qui voit l'épanouissement d'une société raffinée autour de l'empereur et du shogun, le « monde flottant » (...).


Épisode suivant Voir la suite
Publié ou mis à jour le : 2019-04-30 10:40:00

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net