Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
>
La planète foot
Johann Cruyjf, 1974
• 21 mai 1904 : création de la FIFA (football)
• 30 juillet 1930 : première Coupe du Monde
• 10 juin 1934 : Mussolini vainqueur de la Coupe du Monde
• 9 août 1942 : le « match de la mort »
• 4 juillet 1954 : le « miracle de Berne »
• 22 juin 1986 : Maradona, la « main de Dieu »
• 12 juillet 1998 : « Et 1 et 2 et 3… 0 ! »
Toute l'Histoire en un clic
Publicité

Jules Rimet (1873 - 1956)

Le football pour tous


Jules Rimet en 1920 (1873-1956)Né le 14 octobre 1873 dans un milieu populaire, en Haute-Saône, Jules Rimet s'affiche d'abord en militant chrétien proche de Marc Sangnier et du Sillon.

Passionné par le sport, il se sent prédestiné à le promouvoir auprès des classes populaires plus encore qu'à le pratiquer. C'est ainsi qu'en 1897, il fonde le Red Star Club, tourné avant tout vers les sports athlétiques.

À ses yeux, le sport doit permettre à toutes les couches sociales de se confronter et pour cela, il faut le professionnaliser : rien n'est plus éloigné de sa pensée que l'amateurisme aristocratique d'un Pierre de Coubertin. D'où également son intérêt pour le « football-association », comme on appelle alors le football, par opposition au « football-rugby », considéré comme plus noble. Le premier est en effet souvent présenté par les journaux comme un sport violent où abondent les rixes.

Jules Rimet va œuvrer toute sa vie pour donner son autonomie au « football-association », l'organiser et le sortir de l'amateurisme.

Yves Chenal
Le professionnalisme au service de tous

À l'encontre des instances sportives françaises, rassemblées dans l'Union des Sociétés Françaises des Sports Athlétiques, qui renâclent à faire jouer leurs équipes de football contre des équipes professionnelles - horreur ! -, qui plus est anglaises, Jules Rimet comprend que l'évolution vers le professionnalisme est irréversible, sauf à en exclure les plus pauvres.

En 1919, il crée la Fédération française de football-association dont il prend la présidence et qu'il cumule à partir de 1921 avec celle de la FIFA, la fédération internationale à la fondation de laquelle il a contribué en 1904, aux côtés du Robert Guérin.

À ce dernier poste, dans un souci d'apaisement et de réconciliation, il obtient le retour au sein de la FIFA des pays vaincus de la Grande Guerre.

Jules Rimet reprend aussi un vieux projet, retardé par la guerre, celui d'une Coupe du monde accueillant les meilleurs joueurs professionnels, en concurrence avec les Jeux Olympiques qui les excluent de leurs compétitions.

Il fait tout pour que l'Uruguay en obtienne l'organisation et de fait, c'est à Montevideo que se jouera la première Coupe du Monde en 1930. L'Uruguay sera à cette occasion le premier pays à accueillir des non-blancs dans son équipe nationale, la Celeste.

Dès lors, Jules Rimet devient une célébrité en Amérique du sud où il est accueilli comme un chef d'État. En 1946, à l'occasion de ses 25 ans de présidence, on décide que la Coupe du Monde porte dorénavant son nom.

Jules Rimet quitte la présidence de la FIFA en 1954, rappelant sans cesse que le football doit être un outil au service de la paix, au point que certains voudraient le proposer pour le prix Nobel de la paix, une idée que son décès en octobre 1956 rend caduque.


Épisode suivant Voir la suite
• 30 juillet 1930 : première Coupe du Monde

Publié ou mis à jour le : 2018-07-08 11:36:05

Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

À qui doit-on cette injonction que les combattants d'aujourd'hui feraient bien de respecter : « En quelque pays que vous fassiez la guerre, les gens d'église, les femmes, les enfants, et même le peuple, ne sont point vos ennemis » ?

Réponse
Publicité