De 1947 à nos jours - L'Inde sous tension - Herodote.net

De 1947 à nos jours

L'Inde sous tension

L'Inde a donné naissance à l'hindouisme, première religion du pays et troisième religion mondiale derrière le christianisme et l'islam, avec près d'un milliard de fidèles, ainsi qu'au bouddhisme. Elle a par ailleurs accueilli le christianisme par le biais des évangélisateurs Saint Thomas et plus tard Saint François Xavier.

Mosaïque de religions et de langues, l'Union indienne compte également une grande diversité d'ethnies.

L'Union indienne au XXIe siècle

Cliquez pour agrandir
L'État principal issu du British Raj (empire britannique des Indes) s'appelle Union indienne ou République de l'Inde. C'est aujourd'hui une république fédérale de 28 États, 7 territoires et 18 langues officielles, associée au Commonwealth, dernier vestige de l'empire britannique...

Le réveil du sous-continent

Vers 1600, le sous-continent indien était peuplé de 100 à 125 millions d'habitants et, vers 1900, sous la domination britannique, de près de 300 millions d'habitants (nettement moins que la Chine ou l'Europe !). Il souffrait de divers maux : malnutrition, famines, épidémies à l'origine d'une stagnation démographique.

Lorsqu'en 1947, le pandit («savant») Nehru prend les commandes de l'Union indienne, les trois-quarts des 353 millions d'Indiens vivent encore sous le seuil de pauvreté, l'espérance de vie est de 32 ans et 84% de la population adulte est analphabète. Le pays dépend par ailleurs de l'étranger pour son alimentation...

En conformité avec la pensée du Mahatma Gandhi, la Constitution de 1950 reconnaît toutes les langues et toutes les religions du pays. Elle n'impose pas un état civil uniforme. Aussi les musulmans indiens vivent-ils sous le régime de la loi islamique (la charia) !

Nehru, Premier ministre jusqu'à sa mort, le 27 mai 1964, développe par ailleurs le fédéralisme pour dégoupiller les séparatismes régionaux. L'Union indienne compte aujourd'hui 28 États et 7 territoires établis sur des bases essentiellement linguistiques (avec 18 langues reconnues par la Constitution et des milliers de dialectes).

Notons aussi que l'Inde a abordé de front le problème des intouchables ou hors-caste (eux-mêmes s'appellent Dalit, d'un mot hindi qui veut dire «opprimé») en appliquant à leur égard une discrimination positive sans équivalent dans le monde, avec des quotas stricts dans les écoles et les administrations (et non pas seulement des recommandations ou des objectifs). Elle a abouti à la création d'une élite d'intouchables et même d'un influent parti Dalit, le BSP (une femme de ce parti gouverne depuis 2007 le plus grand État de l'Inde, l'Uttar Pradesh, et pourrait jouer un rôle primordial dans les élections générales du 12 avril 2009).


Publié ou mis à jour le : 2019-05-27 15:34:57

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net