Hortense de Beauharnais (1783 - 1837) - En marche vers le Second Empire - Herodote.net

Hortense de Beauharnais (1783 - 1837)

En marche vers le Second Empire

Hortense de Beauharnais, par Anne-Louis Girodet (RijkMuseum, Amsterdam)Hortense est la fille de Joséphine de Beauharnais et de son premier mari, le général Alexandre de Beauharnais, guillotiné sous la Révolution.

Devenu Premier Consul et songeant déjà à l'Empire, Napoléon Bonaparte a le regret de n'avoir pas d'enfant de Joséphine. Désireux d'avoir néanmoins un héritier qui réunisse sa famille et celle de sa femme, il convainc sa belle-fille d'épouser son jeune frère Louis, un personnage au demeurant terne et désagréable, agité de tremblements, d'un naturel violent et imprévisible, de sept ans l'aîné d'Hortense...

Ce couple mal assorti trouvera moyen d'engendrer cependant trois garçons : Napoléon-Charles, Napoléon-Louis et Louis-Napoléon (le premier va mourir prématurément en 1807 et le second en 1831. Le troisième deviendra... Napoléon III).

Installés par Napoléon Ier sur le trône de Hollande en 1806, Louis et Hortense affichent au grand jour leur mésentente. En 1810, le couple se sépare et Hortense, de retour à Paris, anime avec éclat un salon où se retrouve la haute société impériale.

De sa liaison passionnée avec le séduisant comte de Flahaut, fils naturel de Talleyrand, elle a en 1811 un quatrième garçon, illégitime celui-là. Il naît discrètement en Suisse et lui est aussitôt enlevé pour être élevé par la mère du comte de Flahaut.

Contrainte à l'exil, la reine déchue rend l'âme à 54 ans avec la conviction que son fils Louis-Napoléon restaurera un jour la dynastie. Une ambition improbable qu'elle aura rendu possible.


Publié ou mis à jour le : 2019-04-10 16:21:02

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net