8 décembre 1949 - Tchang Kai-chek se réfugie à Formose - Herodote.net

8 décembre 1949

Tchang Kai-chek se réfugie à Formose

Le 8 décembre 1949, le généralissime chinois Tchang Kaï-chek se réfugie sur l'île de Formose, en mer de Chine, à 200 kilomètres des côtes chinoises. Cette île est connue aujourd'hui sous le nom de Taïwan.

La fuite de Tchang Kaï-chek (ou Jiang Jieshi) consacre la victoire de son rival, le leader communiste Mao Zedong (ou Mao Tsé-toung). Elle met fin aux troubles qui ont suivi la fondation de la République chinoise en 1911.

Échec des nationalistes chinois

Le premier président de la République chinoise, Sun Yat-sen, meurt en 1925. Tchang Kaï-chek prend alors la tête de son parti, le Guomindang (on écrit aussi Kuomintang ou KMT). Il tente de réformer le pays et veut le libérer des tutelles étrangères ainsi que des «Seigneurs de la guerre». Mais à peine a-t-il instauré la paix civile qu'il doit faire face à une terrible invasion japonaise.

Après la libération du pays, en 1944, le Guomindang, usé et gangréné par la corruption, affronte une nouvelle guerre civile, cette fois face au parti communiste de Mao Zedong.

Battu, Tchang Kaï-chek n'a d'autre recours que de se réfugier à Formose sous la protection de la flotte américaine. Initialement peuplée d'Aborigènes, l'île a été brièvement occupée par les Hollandais puis colonisée par les Chinois après sa conquête par le pirate Koxinga, au XVIIe siècle.

Tchang Kaï-chek amène avec lui son armée, deux millions de fidèles... ainsi que tous les trésors artistiques de la Chine ancienne. Ils font aujourd'hui la fierté du musée national de Taïpeh, la capitale de l'île.

À Formose, tout juste libéré de cinquante ans de colonisation japonaise, le Guomindang instaure la fiction d'un État qui représenterait toute la Chine (son nom officiel est République de Chine, ROC selon les initiales anglaises). Il impose sa férule aux habitants de l'île ; Formosans de souche et descendants d'anciens colons chinois, au total environ 6 millions d'âmes.

L'auteur : Béatrice Roman-Amat

Journaliste, Béatrice Roman-Amat est passionnée par l'Asie et plus spécialement par l'Inde, où elle se rend régulièrement depuis 2003. Stage en ONG, reportages et mises à jour de guides touristiques : ce ne sont pas les raisons d’y retourner qui ont manqué. Elle s’intéresse en particulier à la situation des populations tribales, grandes oubliées de la croissance indienne. Une boulimie de littérature, pour adultes et pour enfants, et surtout ses petits jumeaux de deux ans, remplissent ses journées à ras-bord. Elle travaille à l'AFP depuis 2009.

Publié ou mis à jour le : 2019-04-28 21:40:22

 
Seulement
20€/an!

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Galerie d'images
un régal pour les yeux