Le dictionnaire de l'Histoire

hiéroglyphe

Vers 3100 avant JC ou même plus tôt, vers 3300 avant JC, les anciens Égyptiens mettent au point un système d'écriture à base d'environ 5000 idéogrammes (dessins évocateurs d'une idée ou d'une chose).

Les voyageurs grecs, tel Hérodote, découvrent beaucoup plus tard ces dessins mystérieux qui ornent les monuments de l'Égypte et dont les Égyptiens eux-mêmes ont déjà oublié la signification. Ils les appellent hiéroglyphes (caractères sacrés en grec, d'après les mots hieros, sacré, et gluphein, graver), croyant que ces caractères, pour eux mystérieux, étaient exclusivement dédiés à un usage sacré.

C'est seulement en 1822 de notre ère que les anciens hiéroglyphes ont perdu leur mystère. Le mérite en revient à un jeune Français de génie, Jean-François Champollion.

Voir : Champollion vient à bout des hiéroglyphes

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net