Le dictionnaire de l'Histoire

ghetto

Les ghettos du Moyen Âge sont nés du souci des juifs de se regrouper pour mieux résister aux exactions et aux pogroms. En 1438, à Fès (ou Fez), au Maroc, est établi le premier « mellah » ou quartier réservé aux juifs. En invitant les juifs de sa capitale à s'établir dans ce quartier, le souverain marocain veut les soustraire aux violences que leur font subir les musulmans.

En 1516, pour les mêmes raisons, est établi à Venise le premier quartier réservé du monde chrétien. Il se situe sur un terrain proche d'une fonderie, où étaient jetés les déchets de celle-ci. D'où le nom de ghetto donné à ce quartier (du vieil italien « ghettare », jeter). Le mot connaîtra, hélas, une triste fortune. Les nazis avancent le même prétexte que leurs lointains prédécesseurs pour créer de nouveaux ghettos, quitte à susciter eux-mêmes des pogroms. Dans les faits, leurs ghettos sont un premier pas vers l'élimination des Juifs.

Le mellah de Fez, vers 1905, archives, DR. L'agrandissement est une illustration tirée de l'Encyclopédie juive Brockhaus et Efron (1906-1913). L'une des photographies les plus célèbres du ghetto juif Mikulov (Moravie). La photo montre une vue de la synagogue.

Voir : Le ghetto de Varsovie se soulève

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net