Le dictionnaire de l'Histoire

francophonie

Le mot « francophonie » a été employé pour la première fois par le géographe Onésime Reclus dans son ouvrage France, Algérie et colonies (1880) comme une manière d'identifier les adeptes de la langue et de la culture françaises... en opposition à l'Allemagne ou à l'Angleterre.

Dans les années 1960, les élites issues de la décolonisation, tels Léopold Senghor (Sénégal), Hamani Diori (Niger), Félix Houphouët-Boigny (Côte-d’Ivoire) et Norodom Sihanouk (Cambodge), se font fait les chantres de la « francophonie », dans laquelle ils ont vu une manière de contrebalancer l’influence des Anglo-Saxons et du Commonwealth britannique. Il s'en est suivi la création d'une Organisation Internationale de la Francophonie. Elle inclut en 2023 pas moins de 88 pays mais dont une partie seulement ont le français pour langue officielle.

Voir : Le bel avenir de la langue française (3/3)

Aucune réaction disponible

Respectez l'orthographe et la bienséance. Les commentaires sont affichés après validation mais n'engagent que leurs auteurs.

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net