Le dictionnaire de l'Histoire - écriture - Herodote.net

Le dictionnaire de l'Histoire

écriture

L'écriture cunéiforme est la première forme d'écriture connue. Elle apparaît vers 3300 avant JC à Ourouk, dans la région de Sumer, en Mésopotamie. Il s'agit de signes gravés avec la pointe d'un roseau sur des tablettes d'argile humides, en forme de clous ou de coins, d'où le qualificatif de cunéiforme donné à cette écriture (d'après le latin cuneus, qui signifie coin).

Vers 3100 avant JC ou même plus tôt, vers 3300 avant JC, les scribes égyptiens de l'époque pharaonique mettent au point de leur côté un système d'écriture à base d'environ 5000 idéogrammes (dessins évocateurs d'une idée ou d'une chose). Découvrant beaucoup plus tard ces dessins mystérieux qui ornent les monuments de l'Égypte, les Grecs les appellent hiéroglyphes (caractères sacrés en grec, d'après les mots hieros, sacré, et gluphein, graver), croyant que ces caractères, pour eux mystérieux, étaient exclusivement dédiés à un usage sacré.

C'est seulement en 1822 de notre ère que les anciens hiéroglyphes ont perdu leur mystère. Le mérite en revient à un jeune Français de génie, Jean-François Champollion... Le déchiffrement des langues anciennes continue d'exciter les passions. Si l'égyptien des pharaons ou encore l'akkadien d'Abraham ont rendu les armes, beaucoup d'autres langues conservent leurs secrets, comme l'écriture linéaire A de Crète.

Voir : D'une écriture à l'autre

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Nos utopies
Le blog de Joseph Savès