Constantinople - La Sublime Porte au Siècle des Lumières - Herodote.net

Constantinople

La Sublime Porte au Siècle des Lumières

Valenciennes consacre une exposition (23 octobre 2009 - 7 février 2010) à l'un de ses enfants, le peintre Jean Baptiste Vanmour (1671-1737), qui peignit sous toutes les coutures Constantinople et la cour du sultan.

Que saurions-nous de l'empire ottoman sans l'activité picturale de Jean Baptiste Vanmour ? Par ses centaines de tableaux, copiés et reproduits dans toute l'Europe, il nous a laissé une aimable et très complète vision de la capitale ottomane et de la Sublime Porte (surnom donné dans les chancelleries à la cour du sultan).

André Larané

De Valenciennes à Constantinople

Jean Baptiste Vanmour (on écrit aussi Jean-Baptiste Van Mour) naît le 9 janvier 1671 dans une famille d'artistes à Valenciennes, dans le Hainaut. Notons que Valenciennes est aussi la ville natale d'artistes majeurs : le peintre Watteau et le sculpteur Carpeaux.

Par le traité de Nimègues, en 1678, le roi d'Espagne cède la ville au roi Louis XIV. C'est donc en qualité de Français que le jeune peintre se rend en 1699 à Constantinople ou Istamboul, capitale de l'empire ottoman.

Il vivra jusqu'à sa mort, en 1737, dans le quartier des ambassades, à Galatasaraï, avec le titre honorifique de « peintre ordinaire du roi [de France] et en Levant ».

On ne sait rien de sa vie, sinon qu'il bénéficie de la sympathie du sultan et des dignitaires de la cour. Son atelier reçoit de nombreuses commandes des ambassadeurs européens, désireux de ramener des souvenirs de leur séjour.

C'est ainsi que ses peintures, paysages, scènes de rue et portraits, vont circuler dans toute l'Europe et nourrir l'imagination de ses contemporains.

La notoriété de Vanmour doit beaucoup à un recueil de cent gravures réalisées en 1714 par l'ambassadeur Ferréol d'après ses tableaux. Ces gravures décrivent les personnages emblématiques de Constantinople au début du XVIIIe siècle : dignitaires, religieux, gens du peuple.

Elles traduisent une grande empathie de l'artiste à l'égard de sa ville d'accueil, qu'il perçoit comme une contrée européenne...

Publié ou mis à jour le : 2018-11-27 10:50:14

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net