George Sand (1804-1876)

Une « femme libérée »

Aurore Dupin accède à la notoriété littéraire à 28 ans, sous le pseudonyme de George Sand. Débordante d'énergie et de passion(s), elle trouve moyen de s'épanouir dans tous les domaines de la vie.

Après une jeunesse heureuse au château de Nohant (Indre) et un mariage raté, elle collectionne les amants (Prosper Mérimée, Musset, Chopin, Marie Dorval parmi les plus connus), donne le jour à deux enfants...

Exubérante, révolutionnaire et républicaine dans l'âme, elle mène en marge de ses travaux d'écriture maints combats politiques et des engagements féministes avant l'heure. En 1848, elle fonde une revue au titre éloquent et promis à un long avenir : La Cause du peuple !

George Sand ne craint pas de scandaliser les bonnes âmes en s'affichant en tenue d'homme ou avec un cigare. Cela ne l'empêche pas de bénéficier de l'amitié dévouée de Balzac, Flaubert, Hugo ou encore du peintre Delacroix. Elle mérite de rester dans la postérité comme la première «femme libérée» et l'une des plus authentiques...
[en savoir plus]

Publié ou mis à jour le : 2018-11-27 09:50:14

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net