Diderot (1713 - 1784)

Un philosophe athée au « Siècle des Lumières »

Parmi les philosophes des Lumières, on cite en priorité Voltaire le flamboyant ou Rousseau le boudeur. Ensuite seulement vient Diderot, le père de l'Encyclopédie. Pourtant le penseur mérite une place plus insigne dans ce panthéon, place que ce touche-à-tout aurait pu facilement conquérir s'il n'avait pas été si discret. 

Louis-Michel van Loo, Portrait de Diderot, 1767, Paris, musée du Louvre.

Philosopher, une occupation dangereuse

Le Café Procope vers 1779, Paris, BnF.Avec un frère et un oncle chanoines et une sœur ursuline, il est naturel que Denis Diderot, né à Langres le 5 octobre 1713, ait pensé entrer à son tour dans les ordres. A 16 ans, il part donc pour Paris suivre des études de théologie.

Mais pendant dix ans, il préfère enchaîner les métiers et fréquenter les gens de Lettres. Il va même demander en mariage Marie-Toinette, une simple lingère. Une union impossible pour son père qui décide de le faire enfermer dans un monastère ! Finalement Diderot obtient gain de cause et, pour faire vivre son ménage, traduit des ouvrages anglais. 

En 1746, il publie des Pensées philosophiques qu'il voit condamnées à être « lacérées et brûlées ».

Cela ne l'arrête pas : l'année suivante, avec l'aide du mathématicien Jean d'Alembert, il prend la direction du projet de l'Encyclopédie, entreprise à laquelle il allait « sacrifier » 25 ans de sa vie. Il n'hésite pas alors à exprimer dans la Lettre pour les aveugles des idées matérialistes et athées qui lui valent dénonciation, lettre de cachet et séjour dans la prison de Vincennes.

La leçon est comprise : ce sera désormais avec la plus extrême prudence qu'il va poursuivre son œuvre, demandant à ce que ses écrits ne soient publiés qu'après sa mort : La Religieuse, roman anticlérical, tout comme le très original Jacques le fataliste et son maître ne seront disponibles qu'en 1796. 

La discrétion jusqu'au bout 

Diderot et Catherine II, gravure du XIXe siècleDiderot se tourne alors vers le théâtre, proposant une nouvelle conception du genre qui recherche la communion du public face aux injustices dont sont victimes les personnages. Mais il doit se résigner : ses pièces ne plaisent pas, et sa chère Encyclopédie est en pleine tempête, confrontée à la montée du courant anti-philosophique.

Il va alors trouver du soutien auprès de Catherine II qui achète sa bibliothèque, lui offre une pension annuelle et l'accueille en 1773 pour profiter de ses conseils. De retour à Paris en 1774, il se replonge dans ses écrits : les essais Le Rêve de d'Alembert et le Supplément au Voyage de Bougainville commencent à être finalisés. Mais l'angine de poitrine contractée en Russie finit par l'emporter le 31 juillet 1784. Avec lui c'est le dernier grand philosophe des Lumières qui disparaît.  

Le pantophile (l'« ami de toutes choses »)

Louis-Michel van Loo, Portrait de Diderot, dessin, 1767, Paris, musée du Louvre.Pour « Frère Platon », tel que le surnommait Voltaire, l'Homme est au centre de tout. Foncièrement athée, Diderot voit Dieu comme une entrave au bonheur qu'on ne peut atteindre qu'en trouvant un juste équilibre entre instinct et passions. Il faut apprendre à se servir de sa liberté, à progresser grâce à la science et la morale. C'est le rôle de l'Encyclopédie Diderot croit en l'éducation qui procure à l'Homme les outils qui lui permettront de s'élever.

Avec son humanisme fait de tolérance et de curiosité sans limite, son désir d'allier philosophie et littérature, l'oeuvre de Diderot est une joyeuse invitation à s'interroger sans cesse sur la nature de l'Homme comme sur celle de la société, dans une quête de la vérité qui, finalement, est plus importante que la vérité elle-même.

Publié ou mis à jour le : 2022-04-02 15:53:57

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net