Le dictionnaire de l'Histoire - Tibet - Herodote.net

Le dictionnaire de l'Histoire

Tibet

L'actuelle Région autonome du Tibet, partie intégrante de la République populaire de Chine, est vaste de 1,2 million de km2, soit l'équivalent de la France et de la péninsule ibérique. Mais elle n'est peuplée que d'environ 5 millions d'habitants. À l'échelle de la France, le Tibet rapporté à la Chine, c'est, en superficie, l'équivalent de l'Aquitaine, de Midi-Pyrénées et du Languedoc-Roussillon réunis, avec moins d'habitants que la ville de Pau.

La très faible densité du Tibet s'explique par la géographie. Ce plateau, adossé à l'Himalaya, s'étage entre 3000 et plus de 6000 mètres d'altitude, ce qui lui vaut d'être surnommé à juste titre le «Toit du monde». C'est le berceau de grands fleuves (Brahmapoutre et Mékong). Les ressources se limitent à l'élevage et un peu d'agriculture dans les vallées et les dépressions.

L'aire de civilisation tibétaine dépasse très largement les frontières de l'actuelle Région autonome. Elle inclut les petits royaumes himalayens du Bouthan et du Sikkim. Fermé aux étrangers de 1792 aux années 1980 (à l'exception notable d'Alexandra David-Néel), le Tibet a été, pendant le millénaire antérieur, très ouvert et réceptif à toutes les influences culturelles (mongoles, chinoises et surtout indiennes).

En mars 2008, le Tibet a connu une nouvelle révolte. La dernière ?

Voir : Les Chinois réoccupent le Tibet

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net