Le dictionnaire de l'Histoire

New Deal

Suite au krach boursier d'octobre 1929, les États-Unis et, à leur suite, le reste du monde occidental entrent dans une crise économique majeure. Les faillites bancaires et industrielles se multiplient, le crédit s'effondre («credit crunch») et, avec lui, la consommation. Lors des élections présidentielles de novembre 1932, les États-Unis, première puissance mondiale, comptent déjà 13 à 14 millions de chômeurs et leur production industrielle a été divisée par deux en 3 ans !

Le nouveau président, le démocrate Franklin Delano Roosevelt, préconise un «New Deal» (en français Nouvelle donne) pour sortir de la crise. Dans une démarche similaire à celle de... Hitler et du Dr Hjalmar Schacht, président de la Reichsbank en mars 1933 et ministre allemand de l'Économie en juillet 1934, il engage son gouvernement dans une vigoureuse politique d'intervention économique et sociale. Cette démarche pragmatique sera plus tard théorisée par l'économiste britannique John Maynard Keynes (Théorie générale de l'emploi, de l'intérêt et de la monnaie, 1936), d'où son nom actuel de keynesianisme.

Sur les conseils de son «Brain trust» (groupe informel de jeunes intellectuels), Roosevelt fait voter par le Congrès, du 9 mars au 16 juin 1933, une série de lois interventionnistes qui vont bouleverser les traditions américaines. Après un plan de sauvetage des banques, le 10 mars 1933, il lance de grands travaux publics sous l'égide de la Civil Works Administration (CWA), en particulier l'aménagement hydraulique de la vallée du Tennessee (TVA). Le 12 mai 1933, l'Agricultural Adjustment Act (AAA) vise à relever les prix agricoles pour soutenir le niveau de vie des fermiers. Il préconise une réduction des cultures et des cheptels en échange de subventions. Ainsi se met en place une politique massive de soutien de la culture du coton... aujourd'hui accusée de léser gravement les cultivateurs africains. Le 16 juin 1933, le National Industrial Recovery Act (NIRA) tend à réduire les heures de travail dans l'industrie et augmenter les salaires. Un Bureau national du travail sert de médiateur dans les conflits entre patrons et ouvriers.

La production industrielle retrouve en 1936 90% de son niveau de 1929 mais elle rechute ensuite très brutalement (baisse de 40% de la production industrielle), le gouvernement américain ayant cru le moment venu de redresser les comptes publics en réduisant les dépenses et augmentant les impôts ! Il est obligé de faire machine arrière... Le chômage ne disparaîtra qu'avec la Seconde Guerre mondiale, lorsque l'État inondera les industriels de commandes en vue d'un réarmement à marches forcées.

L'économiste Alfred Sauvy suspecte le New Deal d'avoir contrarié l'effet positif de l'abandon de l'étalon-or (19 avril 1933) et de la dévaluation de 40% du dollar qui avait permis à l'économie américaine de retrouver un peu de vigueur dès 1933.

Voir : Jeudi noir Wall Street

Aucune réaction disponible

Respectez l'orthographe et la bienséance. Les commentaires sont affichés après validation mais n'engagent que leurs auteurs.

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net