Le dictionnaire de l'Histoire

Louisiane

La Louisiane, ainsi baptisée par son découvreur Cavelier de la Salle en l'honneur de Louis XIV, désignait au XVIIe siècle un vaste territoire qui occupait à peu près tout le bassin du Mississippi.

Sous le gouvernement du Régent Philippe d'Orléans, pendant la minorité de Louis XV, le financier John Law collecte l'épargne des riches Français en promettant de mirifiques investissements de la Compagnie des Indes orientales en Louisiane. La capitale, fondée en 1718, est baptisée Nouvelle-Orléans en l'honneur du Régent. Ce n'est d'abord qu'un regroupement de cahutes en bois bien décrit par l'abbé Prévost dans Manon Lescaut.

En 1763, avec le traité de Paris qui clôt la guerre de Sept Ans, la France cède la rive occidentale du Mississippi à l'Angleterre. La rive occidentale, jusqu'aux Montagnes Rocheuses, revient à l'Espagne, alliée malheureuse de la France.

Le Premier Consul Napoléon Bonaparte récupère la rive occidentale par un traité secret signé avec le roi d'Espagne Charles IV à San Ildefonso, le 1er octobre 1800. Mais ses déconvenues à Haïti et la perspective d'une nouvelle guerre contre l'Angleterre l'amènent à la revendre au prix fort aux États-Unis.

Voir : Louisiane, terre des illusions

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net