1914

Les minorités en Europe en 1914

A la fin du XIXe siècle, la carte politique de l'Europe est en apparence plus homogène que jamais. Les myriades de petits États italiens et allemands ont laissé la place à deux grands États, l'empire allemand et le royaume d'Italie.

Mais au coeur de l'Europe, l'Autriche-Hongrie, prospère mais vermoulue, où un vieil empereur, François-Joseph 1er, tente de contenir les revendications nationalistes des populations slaves, roumaines et italiennes, fait figure de maillon faible dans l'équilibre continental.

Son voisin, l'immense empire russe, n'est pas mieux loti. Cet État autocratique a échoué à contenir les revendications de ses nombreuses minorités nationales (Polonais, Baltes...) et les revendications sociales. Ses échecs militaires face au Japon le rendent encore plus imprévisible.

Restent les Balkans, principale source d'instabilité du fait de l'immaturité des petits États issus de la décomposition de l'empire turc : Serbie, Roumanie, Bulgarie, Grèce, Albanie, Monténégro.

Il faudra deux guerres mondiales et l'éclatement de l'URSS, héritière de l'empire russe, pour que le continent, à nouveau éclaté en plusieurs dizaines d'États petits ou tout juste moyens, trouve un certain équilibre.

Histoire à la Carte, ce sont plus de 200 animations cartographiques comme ci-dessus : tarif préférentiel pour les Amis d’Herodote.net

Publié ou mis à jour le : 2018-11-27 09:50:14

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net