Gabrielle d'Estres (1573-1599)

La presque reine

Gabrielle d'Estres prenant son bain  (1573-1599), Azay-le-Rideau)

Le 18 juin 1590, le roi Henri IV, en visite au château de Coeuvres, en Picardie, s'éprend de la fille du châtelain, Gabrielle, âgée de 17 ans. Lui-même en a 38. Il sent l'ail et les mauvaises manières. Encore protestant, il doit se battre pour assurer ses droits au trône de France.

Amoureux transi, Henri IV multiplie les faveurs à la famille de Gabrielle avant que celle-ci daigne coucher avec lui. Cela se passe pendant le siège de Chartres, le 20 janvier 1591.

Le roi donne à sa jeune maîtresse un mari de complaisance, Nicolas de Liancourt avant de se raviser et de faire annuler l'union. C'est que lui-même envisage de l'épouser après qu'elle lui eût donné trois enfants dont le futur duc César de Vendôme. Il fait auparavant annuler son propre mariage avec Marguerite de Valois (la « reine Margot »).

Mais les courtisans et le peuple voient d'un mauvais oeil ce projet d'union. Le ministre Sully y est plus qu'aucun autre opposé ; il lui paraît essentiel, dans l'intérêt de l'État et des finances du royaume, que son royal ami épouse Marie de Médicis... et sa dot.

Gabrielle d'Estrées, qui n'éprouve pas de véritable sentiment amoureux pour le roi, fait l'unanimité contre elle par ses intrigues. Sa mort en couches (ou par empoisonnement ?) le 9 avril 1599, à quelques heures de la cérémonie nuptiale, met fin à ses espérances mais épargne à la monarchie une crise de succession. « La racine de mon coeur est morte », dit le roi en apprenant la nouvelle...

Publi ou mis jour le : 2018-11-27 10:50:14

 
Seulement
20/an!

Actualits de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimdia
vidos, podcasts, animations

Galerie d'images
un rgal pour les yeux

Rtrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivit Herodote.net